« Découvrez la station de taxis volants de Volocopter »

La firme allemande Volcopter vient d’annoncer qu’elle conduira des essais de son drone taxi en conditions réelles, à Singapour, l’année prochaine.

Volocopter est l’une des sociétés les plus avancées dans le projet de drones taxis qui promettent de nous arracher aux affres de la circulation urbaine en prenant de la hauteur. Après avoir volé dans le ciel de Dubaï, il y a un peu plus d’un an, il avait de nouveau fait sensation lors du Consumer Electronics Show 2018. C’est à Singapour que son engin sera testé en conditions réelles.

Volocopter annonce que des essais se dérouleront à partir du deuxième semestre 2019 dans la cité-État. « Ces essais en vol sont conçus pour valider et vérifier la capacité des véhicules adav électriques de Volocopter à fonctionner dans l’environnement urbain de Singapour. Ils aboutiront à des vols de démonstration publics », peut-on lire dans le communiqué diffusé par l’entreprise.

On ignore si les vols de démonstration dont il est question permettront au public d’embarquer à bord des Volocopter. Doté de multiples systèmes redondants, cet adav (aéronef à décollage et atterrissage verticaux) est équipé de 18 rotors électriques. Volocopter assure que les moteurs sont tellement silencieux que lorsque l’appareil volera à 100 mètres d’altitude, on ne l’entendra pas par-dessus le brouhaha urbain. Mais, entre l’intervalle du décollage ou de l’atterrissage et cette altitude, ce sera sans doute une autre histoire…

Outre l’appréhension de monter à bord d’un engin volant sans pilote et les problèmes de réglementation, le bourdonnement de dizaines de taxis volants enchaînant les rotations au-dessus de nos têtes fait partie des points qui n’ont pas encore été réglés. Alors que la voiture électrique nous permet d’espérer une diminution sensible de la pollution sonore engendrée par le trafic routier, il serait regrettable qu’une autre nuisance prenne sa place…

Grâce à ce système de rotation continue, Volocopter dit pouvoir faire décoller et atterrir un drone taxi toutes les 30 secondes. Pour compléter ces stations de grande envergure, la société allemande a également imaginé des Volo-Port. Il s’agirait de petits héliports installés à proximité de commerces, d’hôtels, de grandes entreprises ou de gares.

L’idée est de créer un maillage complémentaire entre les Volo-Hub et les Volo-Port à l’échelle d’une grande agglomération afin de couvrir les principaux points névralgiques. « Une fois mis à l’échelle, voler ne sera pas significativement plus cher que de prendre un taxi, mais ce sera significativement plus rapide », estime Alex Zosel, cofondateur de Volocopter. L’entreprise pense que ses premiers drones taxis seront opérationnels d’ici une décennie, offrant une capacité de transport de 100.000 personnes à l’heure.

Sources

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire.

Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.

« Un petit clic sur la publicité ci-dessous ne vous engagera en rien mais contribuera à la bonne continuation d’Ovnis Videos. La publicité peut ou ne pas apparaître suivant votre type de navigateur et de bloqueur de publicité utilisé. Merci de votre fidélité à O.V »

Publicités