« La NASA en sait un peu plus sur Oumuamua »

La NASA a eu l’occasion d’étudier Oumuamua avec le télescope spatial Splitzer en novembre de l’année dernière. L’agence américaine a ainsi pu récolter des données supplémentaires et ces dernières lui ont permis de dresser le portrait-robot de cet objet spatial pas tout à fait comme les autres.

Car en effet, contrairement aux corps spatiaux voyageant à vive allure à travers l’espace, Oumuamua n’est pas né dans le système solaire. Il s’agit en effet du tout premier objet interstellaire connu de l’histoire de l’humanité.

Oumuamua a fait l’objet d’une étude de la part de la NASA

Oumuamua a fasciné de nombreux chercheurs et plusieurs études ont été publiées dans les mois suivant sa découverte. La NASA vient d’en remettre une couche avec une toute nouvelle étude publiée cette semaine dans l’Astronomical Journal, une étude signée par plusieurs scientifiques travaillant pour le Jet Propulsion Laboratory.

D’après cette étude, la NASA a donc entrepris d’étudier en détail le corps avec Spitzer en novembre dernier. Toutefois, les recherches n’ont rien donné et le télescope spatial n’a pas été en mesure de « voir » l’objet.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, cette absence de résultats n’est pas inintéressante et elle nous donne même de précieuses informations sur le corps interstellaire.

Comme la NASA l’indique dans son article, le fait que Spitzer n’ait pas réussi à détecter Oumuamua signifie que l’objectif était plus petit que prévu. D’après les modèles élaborés par les chercheurs du JPL, le corps serait ainsi au choix doté d’un diamètre sphérique de 440 mètres, 140 mètres ou bien 100 mètres. Bien sûr, la taille réelle de l’objet diffère des simulations en ce sens que le corps n’est pas sphérique, mais allongé. Ce qui a d’ailleurs surpris de nombreux astronomes.

Un corps petit, mais réfléchissant

Mais ce n’est pas tout. Les résultats obtenus dans le cadre de cette étude suggèrent également que Oumuamua serait recouvert d’une surface très réfléchissante. Ces chiffres sont à prendre avec les pincettes habituelles, mais le corps serait ainsi dix fois plus réfléchissant que les comètes circulant habituellement dans le système solaire. Une fois encore, cette caractéristique a beaucoup surpris les chercheurs. L’explication la plus logique voudrait que le passage du corps à proximité de notre étoile ait provoqué un dégazage conduisant à un rafraîchissement de sa surface.

D’après eux, le gaz s’échappant de son cœur aurait pu balayer la poussière recouvrant le corps tout en le dotant d’une couche réfléchissante de glace. Les astronomes ont par le passé observé des mécanismes similaires avec les comètes circulant dans notre système et il ne serait donc pas étonnant que Oumuamua se soit comporté de cette façon.

Malheureusement pour nous et comme l’indique Davide Farnocchia, l’un des co-auteurs de cette étude, nous ne le saurons jamais puisque Oumuamua a disparu pour toujours.

Sources

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire.

Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.

« Un petit clic sur la publicité ci-dessous ne vous engagera en rien mais contribuera à la bonne continuation d’Ovnis Videos. La publicité peut ou ne pas apparaître suivant votre type de navigateur et de bloqueur de publicité utilisé. Merci de votre fidélité à O.V »

Publicités