« La sonde Parker Solar Probe va révéler les secrets du Soleil »

Le suspens est à son comble, les données recueillies par Parker Solar Probe ne sont toujours pas publiques.

Les scientifiques ne cessent de le répéter, il faut se préparer à être surpris et à apprendre beaucoup de choses de cette exploration spatiale. Alors que Voyager 2 pénétrait récemment dans l’espace interstellaire, la sonde Parker Solar Probe de la NASA s’apprête désormais à nous révéler des données inédites sur la physique de notre étoile et sur sa composition. C’est un moment extrêmement attendu par la communauté scientifique mondiale, mais pour l’instant, les données recueillies ne font que transiter entre les chercheurs qui travaillaient sur la mission. Le suspens est à son comble.

Du 31 octobre au 11 novembre 2018, Parker Solar Probe a réalisé une phase qualifiée de « rencontre solaire ». Elle a pu circuler, avec ses instruments de mesure, dans ce que les scientifiques nomment la couronne. Il s’agit de l’atmosphère extérieure du Soleil. Le 12 décembre dernier, quatre de ces chercheurs se sont réunis à l’American Geophysical Union à Washington D.C. pour partager ce qu’ils espèrent apprendre de Parker Solar Probe.

D’après Nicola Fox, directeur de la Division d’héliophysique au siège de la NASA à Washington : « les mystères solaires que nous souhaitons résoudre depuis des années résident dans la couronne solaire. Les héliophysiciens attendent depuis plus de 60 ans qu’une mission comme celle-ci soit possible« . Parker Solar Probe doit son nom à Eugene Parker, le tout premier physicien à avoir théorisé l’existence du vent solaire, dû à l’effusion constante de matière solaire. C’était en 1958. Nous devrions désormais comprendre ce qui pousse ce flux constant jusqu’à la limite de l’héliosphère.

Le vent solaire transporte avec lui le champ magnétique du soleil. Cette matière, visible ci-dessus, est magnétisée et peut interagir avec le champ magnétique naturel de la Terre et provoquer des orages géomagnétiques. De telles tempêtes peuvent déclencher des aurores boréales et d’autres types d’activités solaires peuvent causer des problèmes de communication sur Terre. Les scientifiques placent beaucoup d’espérance dans les données que fournira la sonde solaire. Ils se trouvent dans une position unique, celle qui devrait permettre d’améliorer les modèles existants grâce aux résultats de Parker Solar Probe. Tout cela est dû en grande partie à la vitesse record de déplacement de la sonde.

Sources

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire.

Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.

« Un petit clic sur la publicité ci-dessous ne vous engagera en rien mais contribuera à la bonne continuation d’Ovnis Videos. La publicité peut ou ne pas apparaître suivant votre type de navigateur et de bloqueur de publicité utilisé. Merci de votre fidélité à O.V »

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.