« Un bug général sur nos GPS aura-t-il lieu ce 6 avril 2019 ? »

Le système de positionnement américain GPS pourrait subir un bug le 6 avril 2019 à cause d’une faiblesse concernant un problème de date. Comment cela est-il possible, et comment éviter ce problème ?

Similaire au bug de l’an 2000

Un article publié par The Register le 12 février 2019 fait état d’un possible dysfonctionnement du système GPS le 6 avril, citant un memorandum de la sécurité intérieure des États-Unis. Ce problème pourrait intervenir en raison du compteur système indiquant la semaine, celui-ci arrivant à sa limite et qui devrait être automatiquement réinitialisé.

Il faut savoir que pour calculer la position de façon correcte, les appareils de navigation doivent absolument connaître la date. Par ailleurs, le système GPS utilise une variable de 10 bits pour communiquer la semaine en cours, une variable prenant 2¹⁰ valeurs c’est-à-dire de 0 à 1 023. Ainsi, après 1 023 semaines – ce qui correspond à une vingtaine d’années – le système se réinitialise et repart de zéro. Or, cette réinitialisation devrait justement arriver ce 6 avril 2019.

Les nouveaux appareils épargnés

Les propriétaires d’un GPS doivent en conséquence effectuer une mise à jour système afin de lui permettre de retrouver la bonne date. En revanche, cela concerne les appareils vendus avant 2010. Par ailleurs, certains appareils ont vu les constructeurs changer la date de début, si bien que le bug ne devrait pas apparaître – mais pourrait refaire surface dans quelques années.

Les appareils les plus récents sont exempts de ce genre de problème. En effet, les nouveaux formats de message CNAV et MNAV utilisent une variable 13 bits, si bien que la réinitialisation n’interviendrait pas avant… 150 ans, de quoi voir venir !

Dernières nouvelles du GPS

Le GPS fait à nouveau parler de lui après quelques semaines, et l’annonce surprise provenant d’une société peu connue nommée Phiar. Celle-ci a pour ambition de développer une application GPS à base de réalité augmentée, et de profiter du manque de précision des appareils et applications déjà existants pour imposer son produit.

En 2017, une étude britannique avait conclu que l’utilisation du GPS destiné à nous orienter dans l’espace était nuisible pour notre cerveau à long terme. Celle-ci rendrait nos fonctions cérébrales d’orientation “éteintes”. En effet, s’orienter par soi-même permettrait une activité élevée de l’hippocampe et du cortex préfrontal.

Sources

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire.

Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.
Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.