« 18 décembre 2018, on a frôlé la catastrophe ! »

Le ciel a été témoin il y a peu d’un phénomène rare potentiellement très dangereux. Au dessus de nos têtes, une météorite a explosé avec une puissance dix fois supérieure à celle d’une bombe atomique.

Quand cette météorite a-t-elle explosée ?

C’est le 18 décembre 2018 qu’une météorite a explosé dans l’atmosphère terrestre sans que nous nous en rendions compte. L’événement est survenu au dessus de la Mer de Behring aux alentours de midi (heure locale). La roche spatiale a explosé à seulement 25,6 kilomètres de la surface de la Terre, sans faire de victimes.

D’après les satellites militaires qui ont capté l’événement, la météorite faisait plusieurs mètres de diamètre et se déplaçait à une vitesse de 32km/s. Cependant, la NASA n’était pas au courant de son arrivée. C’est l’U.S Air Force qui a prévenu l’agence aérospatiale notamment car l’objet passait à proximité d’une zone de vols commerciaux.

Des météorites frappant sans prévenir ?

Ce n’est pas la première fois que la NASA voit passer des météorites n’ayant pas été détectées en amont. Un cas similaire était survenu en juin 2018 avec un objet large de 3 mètres qui avait frappé l’Afrique Australe. La météorite en question n’avait été observée que 8 heures avant l’impact par un observatoire installé en Arizona. Toutefois, cela concernait un objet relativement petit comparé à ce qu’il est possible de trouver dans l’espace. L’exemple de la météorite de la Mer de Behring en est la preuve.

Bien qu’il existe un système de surveillance, ce cas montre qu’il est nécessaire de le renforcer. Entre autres, la NASA prévoit de multiplier les télescopes terrestres mais aussi de placer des observatoires dans l’espace afin de mieux anticiper de tels cas. Parmi ces hypothèses, la NASA est en train de concevoir NeoCam, une mission visant à installer un télescope spatial capable de détecter les objets de plus de 140 m.

Un cas assez rare mais passé inaperçu

Au-delà du fait qu’il ait échappé à la surveillance de la NASA, la météorite en question a généré une explosion particulièrement forte. Elle était si forte que sa puissance était dix fois supérieure à celle générée par la bombe d’Hiroshima. Cela fait de cette météorite la plus grande enregistrée depuis la boule de feu qui a frappé Tchéliabinsk en 2013.

Sources

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire.
Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.
Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.