Depuis son annonce en début de semaine, Stadia, la plateforme de cloud gaming du géant américain n’a pas manqué de susciter de vives réactions –point de vue communication, on peut dire que c’est déjà une victoire pour Google. Mais de nombreuses questions restent en suspens, à commencer par la configuration nécessaire pour profiter du service.

Phil Harrison, le patron de Stadia apporte quelques précisions. À la question, quelle est la vitesse de connexion internet nécessaire pour faire tourner Stadia ? il indique que pour obtenir du 1080p à 60 images par seconde, il faut une connexion d’environ 25 mégabits. « En fait, nous utilisons moins que cela, mais c’est là que nous fixons notre limite recommandée », précise-t-il.

Si vous souhaitez de la 4K, le gap n’est pas énorme, une connexion 30 Mbits/s serait suffisante. « Lorsque nous lancerons Stadia, nous serons en mesure de proposer de la 4K, mais une bande passante d’environ 30 mégabits par seconde sera nécessaire. Donc si vous avez une connexion plus faible, nous vous donnerons une résolution plus basse » explique Harrison.

Le service d’étant pas encore disponible, il est impossible de vérifier cela. Par ailleurs, on regrette que la question du temps de réponse, véritable élément d’interrogation pour les joueurs, n’ait pas été abordée… Pour ce qui est du prix, motus et bouche cousue jusqu’à l’été.

Sources

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire.
Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.