Le 10 septembre dernier, Joseph Gradisher, député chef des opérations navales à la Navy, a confirmé, pour la première fois, l’authenticité des enregistrements « d’objets inconnus violant l’espace aérien américain » que le New York Times avait diffusé entre 2017 et 2018.

Il explique qu’elles ont malencontreusement fuité et  qu’elles n’auraient jamais dû être divulguées au public, contrairement aux dires de l’organisation qui les a rendues publiques (To The Stars Academy, association de recherche sur les Ovnis fondée par Tom DeLonge, ancien chan­teur de Blink-182).
Les trois séquences en question ont été filmées en vol, dans des espaces aériens américains réservés aux exercices militaires, en 2004, 2014 et 2015, à la frontière mexicaine, au large de la Virginie et de la Floride.
Les images montrent des engins, sans moyen apparent de propulsion, volant à des vitesses hypersoniques et défiant tout engin issus de l’ingénierie aéronautique moderne.
Aucun appareil contemporain, avion ou drone, n’est en mesure d’atteindre de telles vitesses, ou d’effectuer de tels mouvements aériens.
On y voit des engins freiner brutalement en plein vol avant de changer soudainement de direction avec une puissante accélération.
Après avoir nié une première fois en 2018, le porte-parole de l’US Navy Joseph Gradi­sher a récemment reconnu l’authenticité de ces films et l’observation « d’objets inconnus violant l’espace aérien américain ».
« Ces trois vidéos font simplement partie d’un effort plus vaste de la marine américaine visant à enquêter sur une série d’incursions dans nos zones d’entraînement par des phénomènes que nous appelons des phénomènes aériens non identifiés », a déclaré Gradisher, qui a refusé de parler du nombre d’observations qu’il y a eu au total.
« Nos aviateurs s’entraînent pendant qu’ils se battent. Donc, lorsqu’il y a une incursion provoquée par un phénomène quelconque, cela met en danger la sécurité de nos aviateurs ainsi que la sécurité de nos opérations d’entraînement. »

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire.

Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.
Publicités