Selon la déclaration faite sur LiveScience par une ingénieure en aérospatiale de la NASA à Langley nommée Alicia Dwyer Cianciolo, il n’y a pas un événement particulier qui a causé l’échec des tentatives d’atterrissage sur la Lune. Elle a affirmé qu’il y a plusieurs étapes à suivre, et que si l’une de ces étapes n’est pas respectée, les problèmes commencent à arriver.

L’echec du groupe de chercheurs indiens

L’Inde était sur le point de devenir la quatrième nation à toucher avec succès le régolithe lunaire après la Russie, les USA et la Chine. C’est un endroit qu’aucun autre pays n’avait encore pu atteindre auparavant jusqu’à ce que l’Organisation indienne de recherche spatiale (ISRO) ait perdu le contact avec son atterrisseur lunaire Vikram. Bien que l’agence spatiale se démène toujours pour rétablir la communication avec Vikram qui a été repéré depuis une orbite lunaire, la séquence d’atterrissage semblait douloureuse.

Mais pourquoi est-il si difficile de se poser sur la Lune ?

Pour se rendre en orbite lunaire, le véhicule Saturn V du programme Apollo doit contenir suffisamment de propulseur pour lancer les astronautes sur la Lune en trois jours à peine. Mais pour économiser sur les coûts en carburant, la récente mission Chandrayaan-2 de l’ISRO, à bord de Vikram a utilisé un chemin beaucoup plus détourné et a mis plus d’un mois pour atteindre la Lune.

Une défaillance de communication

Une fois en orbite, le vaisseau spatial est resté en contact avec la Terre grâce au Deep Space Network de la NASA qui est constitué de trois installations réparties dans différentes parties du globe. Les problèmes de Vikram sont peut-être dus à une défaillance des communications, car l’agence a perdu le contact avec l’atterrisseur alors qu’il se trouvait à seulement 2 km au-dessus de la surface lunaire.

Un instrument défectueux

Il y a peu de marge d’erreur lors de son atterrissage car il atterrissait à une vitesse semblable à celle d’un missile. Selon le Times of Israel, un instrument de transmission de données était défectueux, ce qui a conduit à un arrêt complet du moteur. Le 10 septembre, l’ISRO a annoncé qu’elle a pu localiser Vikram. Mais selon la déclaration de la NASA, Vikram a subi un atterrissage dur qui ressemble à un crash alors que cet atterrisseur devait se poser sans problème sur la surface de la Lune.

Sources

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire.

Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.