On aurait souvent tendance à penser que la chasse aux ovnis est un sport d’illuminés. Ce qui a été décrit récemment comme une « invasion de la zone 51 » aux Etats-Unis en a fourni une nouvelle illustration. Mais, il serait réducteur de s’arrêter là. Notamment parce que l’armée américaine elle-même a reconnu enquêter sur le sujet et de façon générale s’y intéresser. Il y a quelques semaines, la Navy reconnaissait même l’existence d’un phénomène aérien « non expliqué ».

Là où il y a des intérêts militaires, il y a aussi des contrats civils. Un marché s’est donc créé et il s’avère particulièrement juteux. Les ovnis ça rapporte.

Les ovnis attirent les entrepreneurs

Puisque l’on reconnaît que certaines vidéos au moins ne sont pas truquées, il faut donc pouvoir enquêter. Comprendre ce qui se passe. Pour que les choses se fassent dans les règles, l’armée américaine a donc établi des procédures. Celles-ci donnent lieu à un cahier des charges et donc à des entreprises qui y répondent.

Dans le lot, il y a des illuminés, c’est évident. UAP eXpeditions mise ainsi sur un ancien militaire qui est persuadé d’avoir des « pouvoirs » et notamment une « cognition avancée » grâce à son travail sur les aliens. Il côtoie des gens plus sérieux dont un ancien de la NASA. Des investisseurs s’alignent déjà pour mettre de l’argent dans ce projet.

Il y a aussi « To the Stars Academy of Arts & Science », qui a été créé en 2015 par Tom DeLonge, ancien fondateur de Blink – 182. S’il dédie une partie de son temps à l’entreprise, il a aussi développé des une série pour History Channel ou des livres pour enfants. Son entreprise vient tout juste de signer un contrat avec l’armée américaine pour développer des technologies du futur parmi lesquels un laser de propulsion ou des communications quantiques. L’armée va dépenser au moins 750 000 dollars pour appuyer ces recherches.

Sources

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire.

Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.
Publicités