Huawei pourrait bientôt retrouver sa licence Android et utiliser à nouveau les applications Google. Le secrétaire d’Etat au Commerce américain Wilbur Ross a fait savoir que plusieurs licences pourraient être accordées très prochainement, dès début novembre, dont la licence Android alors que Huawei reste encore et toujours sur liste noire.

Huawei serait-elle en passe de sortir du bourbier dans lequel l’entreprise est empêtrée depuis des mois ? Peut-être bien. Le secrétaire d’Etat au Commerce américain, Wilburg Ross, a annoncé à nos confrères de Bloomberg que des licences “seront disponibles très prochainement”. La première phase d’un nouvel accord serait en cours d’élaboration, et devrait être finalisé et signé d’ici début novembre.

Près de 260 entreprises basées aux Etats-Unis auraient effectués une demande de licence. “Quelques-unes seront accordées”, précise l’homme politique, sans toutefois mentionner Huawei. Pour l’heure, la compagnie chinoise est toujours sur liste noire, mais les choses pourraient donc bouger sous peu.

Huawei a éperdument besoin de Google

Le plus gros problème pour Huawei est bien la perte de sa licence Android. La compagnie ne peux plus pré-installer les applications Google sur ses appareils et elle doit trouver un remplaçant pour le Google Play Store. Trouver et développer une alternative viable pourrait prendre des années. L’application App Gallery a beau être opérationnelle, elle ne séduit pas les développeurs. 

Heureusement pour Huawei, certains alliés et partenaires commerciaux ont décidé de contourner la liste noire de Donald Trump, comme ARM. La société britannique continue de travailler avec la firme de Shenzhen coûte que coûte, et donne un sursis aux SoC Kirin.

Huawei et Google sont victimes de la guerre commerciale entre la Chine et les USA. Elles n’ont pas d’autres choix que d’attendre une embellie de la situation. Ce qui pourrait arriver début début novembre avec la ratification de ce nouvel accord. 

Les ventes de Huawei explosent, malgré les sanctions 

Huawei s’en sort très bien. Il y a quelques jours encore, le fabricant se vantait d’avoir écoulé près de 100 000 Mate 30 et Mate 30 Pro 5G en une minute ! Malgré les tensions avec les Etats-Unis, la firme de Shenzhen maintient ses objectifs annuels et espère vendre jusqu’à 270 millions de smartphones dans le monde d’ici la fin 2019.

Sources

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire.

Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.
Publicités