Un astéroïde mesurant entre 300 et 620 mètres dans sa plus grande longueur va passer près de la Terre le 26 décembre prochain, après le lever du Soleil.

Alors, il n’y a rien à craindre car au plus proche de nous, à 7 h 54 TU (soit 8 h 54, heure de Paris), il sera à un peu plus de sept millions de kilomètres du Globe terrestre. Autrement dit, il nous « frôlera » à presque 19 fois la distance entre la Lune et notre Planète. Bref, le risque que ce « gros rocher » entre en collision avec la Terre est très faible. D’ailleurs, signalons au passage que cette même semaine – et c’est comme cela toute l’année -, des astéroïdes, certes plus petits, s’aventureront encore plus près de la Terre. Des géocroiseurs indiqués sur le site Cneos de la NASA. Par exemple : 2019 WB7 (découvert récemment), d’un diamètre estimé pour l’instant entre 30 et 70 mètres, passera au plus près de nous, à 2,7 fois la distance de la Lune le 23 décembre.

Considéré comme un astéroïde potentiellement dangereux – par sa taille et parce qu’il passe à moins de 7,5 millions de kilomètres de notre biosphère -, 310442 (2000 CH59), ou CH59 pour faire court, demeure une « cible » surveillée de près par les agences spatiales qui souhaitent prévenir l’éventualité d’une trajectoire de collision à moyen ou long terme. La NASA, l’ESA, la Chine et bientôt aussi la Russie travaillent à les détecter le plus tôt possible et à les dévier, sinon les détruire.

Sources

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire.
Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.