La flamme de Bételgeuse est-elle en train de s’éteindre ? Visible à l’œil nu, l’éclat de la supergéante rouge qui marque l’épaule gauche d’Orion, n’a de cesse de diminuer depuis octobre. Que se passe-t-il ? Cela va-t-il s’arrêter ?

Bételgeuse est une des étoiles les plus étincelantes des nuits d’hiver. Son éclat flamboyant marque l’épaule gauche du fameux Chasseur Orionconstellation n’échappant pas aux regards des curieux qui lèvent les yeux au ciel en ce moment. Depuis plusieurs semaines, celle que l’on a coutume de voir aussi étincelante que la bleue Rigel (le pied droit d’Orion) n’arrête pas de pâlir, au point même de luire moins qu’Aldebaran, l’œil rouge du Taureau. En quelques jours, elle est passée de la 10e à la 21e place des étoiles les plus brillantes.

Alors, certes, les changements de luminosité de cette supergéante rouge ne sont pas nouveaux, Bételgeuse est connue pour être une étoile variable avec de gigantesques sautes d’humeurs, notamment des éruptions, qui peuvent lui voiler la face plusieurs jours et la rendre ainsi moins visible. Mais, cette fois, sa lueur rouge orangé caractéristique a atteint un niveau jamais vu par les astronomes depuis un siècle. Elle, dont l’éclat peut atteindre au plus haut la magnitude 0.2, affichait le 21 décembre une magnitude supérieure à 1.4 (plus la valeur approche de 0, plus l’objet est brillant), qui la rapproche de sa voisine, l’autre épaule d’Orion, Bellatrix (magnitude 1.6).

Les palpitations géantes de Bételgeuse

Naturellement, face à cet affaiblissement plus important que d’habitude, beaucoup s’interrogent : seraient-ce là les signes avant-coureurs de son explosion en supernova ? Est-on en train d’assister à ses derniers jours ? Nul doute que ce serait un spectacle extraordinaire et indélébile, l’un de ceux surtout dont rêvent le plus les astrophysiciens tant ce type d’événement est rare dans notre Galaxie– le « feu » d’une supernova illumine la Voie lactée une fois par siècle en moyenne. Qui plus est, cela se produirait près de chez nous, à quelque 700 années-lumière seulement. Nous serions donc aux premières loges et suffisamment loin quand même pour être épargné par le cataclysme.

Étoile massive, Bételgeuse a une espérance de vie bien en deçà de celle de petites étoiles comme le Soleil (15 fois moins massive). Née il y a environ huit millions d’années, elle a déjà brûlé l’essentiel de ses réserves de carburant et court à présent à sa perte : un effondrement violent de ses couches externes sur son cœur qui se traduira par son explosion en supernova. Et cela pourrait arriver bientôt : d’ici 10.000 ans, soit un battement de cils à l’échelle cosmique. Pour l’instant, la géante (environ 1.000 fois le rayon du Soleil) gonfle et se dégonfle, passant d’un diamètre équivalent à l’orbite de Mars à celui de Jupiter !

Sources

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire.
Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.