Le projet Starship vient de franchir une étape importante : SpaceX a en effet demandé aux autorités compétentes (la FCC) l’autorisation de faire décoller sa Big Fucking Rocket (l’ancien nom du Starship). Ce premier vol d’essai consistera à pousser le Starship jusqu’à 20 km d’altitude, après quoi l’immense fusée se posera à la verticale tout prés du site de lancement de Boca Chica, grâce à l’énorme puissance des moteurs Raptor. Toujours lors de cet essai, toutes les données de vol seront transmises simultanément à la NASA et à l’Air Force. Le projet Starship progresse donc à grands pas, mais le calendrier reste un peu en retard sur les projections (souvent très optimistes) d’Elon Musk.

L’entrepreneur star estimait en effet au mois de septembre 2019 que le Starship serait en mesure d’effectuer son premier vol en orbite lors du premier trimestre 2020. Ce ne sera donc pas le cas. Dans le document adressé à la SEC, SpaceX se donne jusqu’au 16 septembre de cette année pour effectuer ce premier vol d’essai. A terme, soit dans quelques années encore,  l’un des clones du Starship emmènera le tout premier équipage humain vers la planète Mars.

Sources

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire.
Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.