Le Very Large Telescope de l’Observatoire européen austral vient de découvrir une exoplanète pas comme les autres. Les scientifiques la décrivent comme ayant un environnement particulièrement hostile avec des températures extrêmement élevées. Selon les premières observations, cette planète vaporiserait des métaux dans l’air, qui ensuite seraient transportés par les vents vers des régions plus fraîches jusqu’à se condenser et finalement retomber sur le sol sous forme de gouttelettes de métal.

À la surface de cette exoplanète baptisée WASP-76b les températures frôlent souvent les 2400 °C. Cette planète a également la particularité d’avoir un côté en permanence dans le jour et l’autre dans la nuit, les températures pour le côté nuit sont un peu plus fraîches et descendent à 1400 °C.

Concernant les averses de métal, c’est l’instrument ESPRESSO (Echelle SPectrograph for Rocky Exoplanets and Stable Spectroscopic Observations) du Very Large Telescope qui est parvenu à détecter ce phénomène.

WASP-76b se situe dans la constellation des Poissons, à plus de 640 années-lumière de notre Terre. Pour le moment, l’observatoire n’est pas parvenu à capturer de véritables clichés de la surface de cette planète. Nous avons tout de même réussi à mettre la main sur des vues d’artistes partagées par l’Observatoire européen austral.

Quelques mois auparavant, Angelos Tsiaras, auteur d’un article sur la découverte d’eau à la surface d’une exoplanète a écrit : « trouver de l’eau dans un monde potentiellement habitable (autre que la Terre) est incroyablement excitant et cela nous rapproche de la réponse à la question fondamentale : la Terre est-elle unique ? »

Ce genre de découvertes poussent les scientifiques du monde entier à approfondir leurs explorations si bien qu’il faut s’attendre à ce que d’autres exoplanètes aussi surprenantes soient découvertes sans tarder.

Sources

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire.
Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.