Les deux astronautes américains, à bord de la capsule de Space X devaient rentrer sur Terre ce dimanche. Mais l’ouragan Isaias, qui se rapproche de la Floride, pourrait retarder l’amerrissage.

Les premiers astronautes à avoir atteint la Station spatiale internationale à bord d’un appareil américain en presque 10 ans pourraient ne pas pouvoir rentrer sur Terre ce week-end comme prévu, à cause de l’ouragan Isaias, a indiqué vendredi la NASA.

Bob Behnken et Doug Hurley sont partis de Cap Canaveral le 30 mai dans une capsule Crew Dragon de Space X et sont censés revenir dimanche après-midi, au large de la côte de Floride.

Pour l’instant, le désamarrage est toujours prévu pour 19 h 34 (23 h 34 GMT) samedi et l’amerrissage à 14 h 42 (18 h 42 GMT) dimanche.

Mais la Nasa dit suivre de près la progression de l’ouragan Isaias, qui se rapproche de la Floride. L’agence spatiale américaine indique qu’elle prendra une décision environ six heures avant le désamarrage.

« On ne contrôle pas le temps qu’il fait et on sait qu’on peut rester là-haut plus longtemps », a dit M. Behnken à la presse par téléphone.

Premier vol habité des États-Unis depuis 2011

Les sites potentiels pour l’amerrissage se trouvent dans le golfe du Mexique et le long de la côte atlantique de la Floride.

Les astronautes ont dit avoir hâte de rentrer chez deux après deux mois de mission.

« Mon fils a six ans et je le vois dans les vidéos que je reçois, dans les conversations téléphoniques que j’ai avec lui : il a beaucoup changé », a dit M. Behnken.

Bob Behnken et Doug Hurley sont devenus les premiers astronautes à être acheminés vers la Station spatiale internationale par une société privée, sous contrat avec la Nasa.

Le vol a aussi marqué le premier vol habité lancé depuis les États-Unis depuis 2011, quand les navettes spatiales ont été arrêtées. Les Américains voyageaient depuis à bord de fusées russes.

Sources

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire.
Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.