En ce moment, les États-Unis sont en proie aux flammes. La Californie et la Caroline du Nord connaissent des incendies de grande ampleur et avec ces derniers un phénomène rare et impressionnant, les tornades de feu.

Quand on entend le mot tornade de feu, on imagine la rencontre entre une tornade classique et des flammes tourbillonnantes. Ce phénomène météorologique rare est un peu plus subtil que cela. Actuellement, des incendies font rage en Californie et en Caroline du Nord aux États-Unis. Les informations ont relayé la formation de deux tornades de feu à proximité de ces incendies le 14 et le 16 août dernier. Les images montrent deux énormes tourbillons de fumées et de cendres plutôt qu’un vortex de flammes, bien que celles-ci puissent aussi être aspirées.

Les ingrédients d’une tornade de feu

Lorsque les incendies sont intenses, la grande quantité de fumée qu’ils dégagent crée un climat propre au brasier. Avec la chaleur produite par les flammes, la masse d’air remonte en formant des tourbillons qui peuvent entraîner les flammes. Quand l’incendie est assez conséquent, ces courants ascendants se renforcent et, comme pour les orages, forment des cumulonimbus. Dans le cas d’un incendie, ils sont appelés pyrocumulonimbus.

Mais il manque un ingrédient pour former une tornade de feu, le vent. Ce dernier est nécessaire pour que le courant ascendant de l’orage entre en rotation. Puis, le mouvement se propage peu à peu vers le sol.

Ce phénomène est assez rare et difficilement prévisible par les météorologistes. En Californie, le National Weather Service a émis, pour la première fois de son histoire, un bulletin d’alerte pour des tornades alors qu’un incendie sévit dans le comté de Lassen. Avec l’augmentation des températures et les sécheresses plus fréquentes, le nombre d’incendies devrait s’accroître et avec eux les tornades de feu.

Sources

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire.
Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.