Vendus à partir de 300 euros, ces ordinateurs portables de 13 à 15 pouces sont très séduisants sur le papier. Mais il faut faire le bon choix en fonction de vos besoins.

Si vous regardez la télévision, vous avez sans doute vu une campagne de publicité pour un ordinateur portable appelé Chromebook. Il ne s’agit pas ici du nom d’un constructeur, mais de celui d’une catégorie de PC qui existe depuis 2011 et fait partie du catalogue de fabricants tels que Acer, Asus, HP ou encore Lenovo.

Chromebook : Kezako ?

Ces machines ont un point commun : leur système d’exploitation. Pas de Windows sur ces PC, mais Chrome OS de Google. Ce système de type Linux est dérivé de la version open source Chromium OS et utilise initialement le navigateur Chrome comme interface utilisateur. Il a été conçu au départ pour utiliser des applications Web et des données stockées dans le Cloud. Mais, à partir de 2016, il a pu également exécuter directement des applis Android.

Des promesses et des limites

Avec cette architecture logicielle simple, les constructeurs promettent des machines qui démarrent vite et offrent une grande autonomie. C’est vrai dans la plupart des cas, mais il faut être vigilant sur la configuration matérielle, en particulier sur le trio processeur/mémoire vive/stockage.
Par exemple, certains modèles utilisent des processeurs MediaTek qui se révèlent très gourmands en énergie, tandis que d’autres font appel aux processeurs Pentium ou Core d’Intel. Une mémoire vive de 4 Go est un minimum nécessaire, mais 8 Go sont recommandés pour que les programmes fonctionnent de façon optimale.
Côté Stockage, ne comptez pas sur des disques durs ou des SSD de 512 Go ou 1 To. Les Chromebook ont tendance à jouer la carte de l’économie avec une mémoire Flash de 32 à 128 Go. Heureusement, de nombreux modèles acceptent les clés USB et les cartes mémoire microSD. Notons la présence d’interfaces Bluetooth et Wi-Fi, comme sur un PC portable traditionnel.

Et les applications ?

Le Chromebook est livré avec quelques programmes de base, par exemple le navigateur Chrome, un gestionnaire de fichiers et un lecteur multimédia. Il donne accès au Play Store de Google, ce qui permet de télécharger des applis Android. Mais n’espérez pas utiliser vos programmes Windows habituels.

De nouvelles habitudes à prendre

Les utilisateurs de PC portables Windows risquent d’être un peu perdus en utilisant le pavé tactile du Chromebook, ceux du MacBook beaucoup moins. En effet, il n’y a pas de boutons gauche et droit. Par exemple, le clic droit s’effectue en appuyant, ou en tapant, sur le pavé tactile avec deux doigts. Il faudra donc apprendre quelques nouvelles manipulations, mais cela ne pose pas de problème particulier.

Ecran tactile ou non tactile ?

En ce qui concerne l’écran, vous aurez le choix de la taille (13, 14 ou 15 pouces) selon les modèles, et, parfois, de la définition : 1366 x 768 pixels ou 1920 x 1080 pixels, cette dernière offrant une meilleure précision d’affichage. Un autre élément peut faire grimper la facture : la présence d’un écran tactile.
Son utilisation est discutable pour un usage d’ordinateur portable classique (positionnement de l’écran à la verticale), mais les constructeurs proposent aussi des Chromebook convertibles, qui font aussi office de tablette avec un écran qui pivote à 360 degrés.

Une durée de vie limitée ?

Afin de faciliter la vie des utilisateurs, le Chromebook est conçu pour effectuer des mises à jour automatiques de son système d’exploitation Chrome OS. Cette opération permet de corriger les bugs, d’améliorer la sécurité, voire d’offrir de nouvelles fonctions. Toutefois, ces mises à jour ne sont pas disponibles ad vitam aeternam. Google fixe une limite de 5 à 6 ans à partir du moment où le Chromebook est mis sur le marché (8 ans pour de très rares modèles).
Il faut donc faire attention et ne pas acheter un vieux modèle si on veut bénéficier de mises à jour le plus longtemps possible. La liste des dates limites de mises à jour est disponible sur le site de Google. Précisons que le Chromebook continuera de fonctionner après sa date limite, mais ne recevra plus de mise à jour de Chrome OS.

Checklist finale

Si vous recherchez un PC portable pas cher pour surfer sur le Web, regarder des vidéos, prendre des notes et faire de la bureautique en ligne (par exemple avec les outils Google), le Chromebook est fait pour vous. Sa compatibilité avec les applis Android est un plus appréciable.

En revanche, n’achetez pas de Chomebook si :

  • Vous avez besoin d’une machine puissante.
  • Vous recherchez un PC portable pour jouer intensivement.
  • Vous comptez utiliser des logiciels Windows ou macOS.
  • Vous avez besoin d’une grande quantité de stockage.

Sources

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire.
Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.