SpaceX voit les choses toujours en grand, avec comme objectif final la planète rouge, Mars. Pour ce faire, l’entreprise aura besoin de son énorme Starship. Mais il convient de ne pas (trop) se presser.

Starship est un vaisseau spatial extrêmement prometteur. Son constructeur, SpaceX, en est parfaitement conscient et entend bien faire les choses correctement, réduisant au maximum les risques à chaque étape de sa conception. Alors que se profile à l’horizon son premier vol test en haute altitude, l’entreprise d’Elon Musk a décidé de ralentir quelque peu quant à son planning. Il va falloir patienter pour voir le monstre en pleine action. Et l’action en question sera moins impressionnante que prévue.

Starship se prépare pour son premier vol en haute altitude

En effet, il faudra prendre son mal en patience avant de pouvoir assister au premier vol en haute altitude de la fusée SpaceX Starship. Elo Musk a récemment déclaré que ce vol tant attendu, avec le prototype SN8, ne devrait atteindre que 15 km, soit environ 50 000 pieds, contre les 18 km, 60 000 pieds, annoncés précédemment. Nul ne sait vraiment pourquoi cette altitude a été revue à la baisse mais Elon Musk a précisé que la fusée effectuerait ce vol dans le courant de la “semaine prochaine”.

Le multimilliardaire a aussi montré l’avancée du prototype, expliquant notamment que les ailerons arrières étaient déjà en place. Un prototype SN9 devrait quant à lui voir le jour d’ici le mois d’octobre. Ne soyez en tous les cas pas surpris si le planning devait être chamboulé. Elon Musk déclarait le 13 septembre dernier qu’il s’attendait à ce que SN8 soit prête d’ici une semaine et clairement, ce ne fut pas le cas.

Un vol à 50 000 pieds “seulement”

Bien qu’un vol à 50 000 pieds ne soit pas aussi impressionnant qu’un vol à 60 000 pieds, l’objectif reste le même. SpaceX veut montrer que sa fusée Starship peut accomplir davantage que des vols courts. Si ce test en haute altitude est un succès, Starship sera plus proche que jamais de devenir une fusée opérationnelle. L’entreprise mise énormément sur Starship, avec l’espoir qu’elle permettra notamment le tourisme spatial ou les voyages interplanétaires. Et ce rêve restera hors de portée tant que des objectifs comme celui des 50 000 pieds ne seront pas atteints. Rendez-vous donc dans quelques jours, si tout va bien, pour ce premier vol en haute altitude.

Sources

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire.
Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.