Une légendaire horloge new yorkaise a récemment cessé de marquer les battements du présent pour commencer un tout nouveau décompte. Transformée en Climate Clock à l’occasion de la semaine pour le climat, la fameuse Metronome compte les secondes, les minutes, les heures, les jours et les années qu’il nous reste pour inverser la tendance du réchauffement climatique avant qu’il ne soit trop tard.

Depuis plus de 20 ans, l’horloge Metronome surplombant les rues d’Union Square compte les secondes, les minutes et les heures. Cette installation artistique fonctionne comme un miroir, son immense cadran digital indiquant d’un côté l’heure qu’il est, et de l’autre le temps restant avant la fin de la journée. Mais depuis samedi 19 septembre 2020, ce métronome new-yorkais bat l’arrivée d’un nouveau crépuscule. À 15 h 20, les chiffres ont momentanément disparu de leurs écrans pour laisser place aux mots « La Terre a une date limite », avant que ces derniers ne soient remplacés par la série de chiffres et de nombres suivante : 7:103:15:40:07.

Vers un point de non-retour

7 ans, 103 jours, 15 heures, 40 minutes, et 7 secondes. C’est le temps qu’il nous reste pour inverser la tendance du changement climatique avant qu’il ne soit trop tard, d’après les artistes Gan Golan et Andrew Boyd, qui se sont basés sur les mesures du Mercator Research Institute on Global Commons and Climate Change de Berlin. « C’est notre façon de crier ce nombre depuis les toits », commente Golan. « Le monde compte littéralement sur nous. » L’horloge marquera le décompte durant la semaine pour le climat, et les artistes espèrent que son message restera visible aussi longtemps que possible.

Sources

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire.
Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.