Depuis quelques mois maintenant, les yeux sont rivés sur la rivalité entre Epic Games et Apple. C’est même devenu un véritable feuilleton riche en rebondissements. Pour rappel, l’éditeur de jeux vidéo a proposé un moyen de paiement direct avec -20 % de réduction pour les utilisateurs de Fortnite afin de les inciter à télécharger le jeu hors de l’App Store. L’idée est d’éviter la commission de 30 % récupérée par la marque à la pomme. La firme de Cupertino n’a pas du tout apprécié cette initiative et a poursuivi Epic Games. Depuis lors, l’affaire a pris un tournant judiciaire mais aussi symbolique très fort et les deux entreprises se livrent à une vraie guerre de communication.

L’argumentation utilisée est la même que pour l’App Store

Cette opposition a tendance à nous faire oublier qu’Epic Games livre aussi bataille contre le Play Store de Google. Ainsi, en août dernier, l’entreprise de Tim Sweeney a décidé d’attaquer Google en justice suite au bannissement de Fortnite de la boutique d’applications. Une plainte a donc été déposée devant un tribunal de Californie pour abus de position dominante.

Epic vient de transmettre à la cour un dossier où elle charge le géant du web. La compagnie affirme que cette suppression a causé un préjudice irréparable. Il s’agit selon elle d’un abus flagrant du monopole de Google sur le marché des systèmes d’exploitation mobiles. La firme de Moutain View ferait donc usage de cet avantage pour s’assurer le contrôle de la distribution d’application Android et le traitement des paiements via ces dernières.

Selon Epic, Google aurait par ailleurs pris des mesures pour décourager les utilisateurs de télécharger des applications en dehors du Play Store. L’éditeur de jeux vidéo estime ainsi que Fortnite a juste été retiré car il a introduit un système de facturation concurrent à la boutique d’applications.

On retrouve donc ici le même type d’argumentation que celle utilisée contre l’App Store. Pour l’heure, l’affaire suit son cours et l’on verra prochainement si ces tentatives feront mouche auprès de la justice américaine qui doit rendre une première décision la semaine prochaine.

Sources

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire.Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.