Les reproches faits aux jeux vidéo ne manquent pas. Beaucoup pointent en effet le risque de perte de contrôle qui conduit les gameurs « à accorder une priorité au jeu, au point que celui-ci prenne le pas sur d’autres centres d’intérêt et activités quotidiennes, et par la poursuite ou la pratique croissante du jeu en dépit de répercussions dommageables », selon l’OMS. L’instance a d’ailleurs reconnu le trouble du jeu vidéo comme une maladie en 2019, un changement qui rentrera en vigueur dès 2022.

Des apports reconnus en matière d’alphabétisation

Pour autant, lorsque la pratique est plus modérée, les jeux vidéo peuvent aussi avoir des effets bien plus positifs sur la vie des utilisateurs. C’est justement ce qui ressort d’un sondage mené récemment par WePC auprès de 524 personnes vivant aux États-Unis. Il en ressort notamment que la plupart des répondants sont des gameurs occasionnels qui passent entre 1 et 10 heures par semaine à jouer.

75 % des personnes interrogées indiquent jouer pour préserver leur santé mentale. 45 % d’entre eux le font pour se distraire et 29,2 % pratiquent afin de rester mentalement actifs. C’est surtout le cas des personnes âgées de plus de 60 ans qui déclarent beaucoup jouer au solitaire. Chez ces dernières, une écrasante majorité a des pratiques raisonnables et joue entre 1 et 10h par semaine, souvent sur un ordinateur mais aussi parfois via des jeux mobiles.

Cette étude abonde finalement dans le même sens qu’un sondage récemment rendu public au Royaume-Uni. La National Literacy Trust, une organisation qui vise à promouvoir l’alphabétisation, a constaté que les jeux vidéo apportaient de nombreux bienfaits aux gameurs. Ainsi, 80 % des répondants ont déclaré avoir lu des supports se rapportant à un jeu vidéo au cours du mois dernier.

Beaucoup de joueurs interrogés écrivent aussi sur leurs jeux préférés à travers des blogs ou des fanfictions. Cette expérience culturelle partagée permet aussi aux jeunes d’échanger avec leur entourage et renforce de ce fait le lien social.

Sources

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire. Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.