Le Starship SN9, l’énorme lanceur mis au point par SpaceX, attend sagement sur son pas de tir. La firme d’Elon Musk vient de repousser le lancement de sa fusée à cause de vents jugés trop violents (50 km/h). Le prochain essai pourrait avoir lieu ce jeudi selon plusieurs sources. Ce vol d’essai tentera de corriger les quelques soucis constatés lors du précédent vol du prototype SN8, qui avait explosé à l’atterrissage (après pourtant une spectaculaire manœuvre de belly flop pour passer de l’horizontal à la verticale).

Le SN9 décollera donc pour atteindre les 12,5 km d’altitude (la même altitude que lors du précédent essai), et effectuera à nouveau la manœuvre belly flop quelques secondes seulement avant d’atteindre le pas de tir. Elon Musk a promis il y a quelques jours que l’atterrissage « devrait réussir cette fois-ci », ce qui laisse entendre que SpaceX a bien localisé la cause du crash du SN8. A terme, une fusée de type Starship pourrait acheminer des astronautes jusque sur la planète Mars, mais cet objectif ne sera sans doute atteint que dans une avenir assez lointain (au delà de 2035).

Sources

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire.
Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.