Admettons que dans notre imagination, nous voudrions bien « conduire » une voiture sans la conduire. Imaginez-vous seulement rentrer dans la voiture, imaginez votre destination et plouf, la voiture vous y emmène automatiquement, sans que vous n’ayez plus à vous soucier ni de l’embouteillage, ni des changements de vitesse, ni du parking. Juste profitez du voyage. Sauf qu’il semblerait qu’Elon Musk a décidé de concrétiser cette perception de la conduite idéale en supprimant un élément qui nous semblait essentiel jusqu’à présent : le levier de vitesses. Et devinez quoi ? Finalement, ça n’a rien de rassurant !

Adieu, levier de vitesses !

La nouvelle Model S a beaucoup fait parler d’elle sur les réseaux sociaux ces derniers jours. En effet, la question phare à propos de ce véhicule était « où diable est passé le levier de vitesses de la Model S ? ». Vous le conviendrez, une voiture sans levier de vitesses est, certes, intrigante mais pas vraiment rassurante. Et c’est à ce moment de confusion qu’Elon Musk est arrivé comme une fleur sur Twitter et a simplement répondu qu’il n’y avait « plus de tiges. La voiture devine la direction de la conduite en fonction des obstacles qu’elle voit, du contexte et de la carte de navigation. Vous pouvez remplacer sur l’écran tactile ».

Si ces paroles d’Elon Musk vous semblent obscures ou si vous avez simplement peur de comprendre, des documents internes de Tesla, obtenus par Electrek, explique que le véhicule « utilise ses capteurs de pilote automatique pour déterminer intelligemment et automatiquement les modes de conduite prévus et les sélectionner. Par exemple, si l’avant de la Model S/X fait face à un mur de garage, il le détecte et passe automatiquement en marche arrière une fois que le conducteur appuie sur la pédale de frein ».

La NHTSA pourrait surveiller tout ça de très près !

Si, comme nous, vous appréhendez un peu (ou beaucoup même) ce nouveau style de conduite, qui implique de s’en remettre entièrement au véhicule et de prier pour qu’il « devine » bien son environnement, Elon Musk rassure qu’on pourra toujours changer de mode de conduite et conduire nous-même la voiture…via l’écran tactile. Mais là encore, il affirme qu’ « après avoir conduit sans utiliser une tige/un bâton PRND pendant quelques jours, il devient très ennuyeux de revenir en arrière et d’utiliser un levier de vitesses ! »

Pour information, PRND ou PRNDL est l’indicateur intégré qui vous dit dans quel rapport vous êtes entre Park, Reverse, Neutral, Drive ou Low. Interrogée par The Verge sur ce nouveau concept d’automatisation du PRND par Tesla, la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) a donné une réponse évasive et a simplement rappelé que « les fabricants doivent certifier leurs véhicules pour répondre aux normes fédérales de sécurité des véhicules automobiles applicables avant de les mettre sur la route » et que les véhicules jugés non conformes ou qui présentent un défaut de sécurité seront rappelés et peuvent conduire à des amendes si un constructeur ne rappelle pas les véhicules au moment opportun.

La NHTSA s’imagine-t-elle déjà rappeler ces nouveaux modèles S de Tesla ? En tout cas, si le constructeur automobile fait partie des références en matière de voitures électriques, il a encore du chemin à faire pour avoir la confiance des consommateurs dans la partie autonome, surtout compte tenu de ses idées drastiques et disruptives !

Sources

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire.
Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.