La fusée Starship de SpaceX effectuait mardi 2 février un deuxième essai de vol suborbital à haute altitude. Le prototype SN9 s’est, comme le précédent, écrasé à l’atterrissage après s’être élevé à une dizaine de kilomètres.

« L’échec permet le progrès » : c’est le leitmotiv répété par SpaceX. À ce titre, pas d’étonnement à ce que le vol d’essai opéré par la société aérospatiale ce mardi 2 février au sud du Texas soit qualifié d’ »excellent ». Un prototype de la fusée Starship, baptisé SN9, a décollé à 14h30, heure locale, de la zone presque désertique louée en bordure du golfe du Mexique et est parvenu à une altitude d’une dizaine de kilomètres. À l’atterrissage, en revanche, l’engin s’est écrasé avant d’exploser au sol.

Dans l’intervalle, Starship SN9 a pu couper progressivement ses moteurs et effectuer certaines manœuvres à l’horizontale. Un résultat qui a permis au spécialiste de SpaceX, qui commentait les images diffusées en direct, de se réjouir de la qualité des données collectées pendant ce test et de considérer que l’équipe devrait « juste travailler un peu sur l’atterrissage ». Le fondateur de SpaceX n’a quant à lui pas fait de commentaire sur les réseaux sociaux, Elon Musk ayant annoncé son retrait temporaire de Twitter un peu plus tôt.

Le prototype précédent, SN8, avait rencontré un destin similaire en décembre dernier. La fusée Starship est aux avant-postes de la conquête de Mars enclenchée par l’entreprise. Composée d’un vaisseau habité et d’un premier étage équipé de 37 moteurs, d’une hauteur de 120 m, elle doit permettre de mettre une masse de 100 tonnes en orbite autour de la terre.

L’engin pourrait également servir à plus court terme pour les voyages lunaires. L’an dernier, la NASA avait ainsi confirmé son intention de rétablir une présence sur le satellite en 2024. Autre échéance : 2023, date à laquelle le milliardaire japonais Yusaku Maezawa pourrait effectuer un tour de la Lune à bord d’un véhicule Starship. Les équipes de SpaceX prévoient donc déjà d’être de retour avec un nouveau prototype « dans un futur proche ».

Sources

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire.
Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.