Situé dans un système stellaire à plus de 30 000 années-lumière de la Terre, le trou noir de GRS 1915 + 105 intrigue largement les scientifiques. Et pour cause, son émission de rayons X s’est soudainement atténuée.

Les trous noirs doivent leur nom au fait qu’ils ne peuvent ni émettre ni diffuser la lumière. Ils sont donc totalement noirs, du moins selon la perception humaine. En réalité, ces monstres cosmiques relâchent de la lumière invisible à l’œil nu, plus précisément des rayons X.

Ces derniers proviennent essentiellement des étoiles dont ils se nourrissent. En 2018, un trou noir qui est l’une des sources de rayons X les plus intenses du ciel s’est affaibli de façon inattendue, et les chercheurs ne savent toujours pas pourquoi.

Le deuxième trou noir le plus massif de la Voie lactée

Le trou noir en question fait partie de GRS 1915 + 105, un système stellaire à 36 000 années-lumière de la Terre, dans la constellation de l’Aigle. Il s’agit du deuxième trou noir connu le plus massif de la Voie lactée après Sagittaire A * qui, lui-même, est un trou noir supermassif d’environ 4,152 millions de masses solaires situé au centre de notre galaxie.

L’objet est une source intense de rayons X étant donné qu’il puise constamment son énergie de son étoile compagnon. Comme indiqué plus haut, il s’agit de l’une des sources de rayons X les plus puissantes de notre ciel si bien que ce rayonnement parvient jusqu’à la Terre, du moins avant un évènement mystère qui a eu lieu en 2018.

Un phénomène sans précédent

Effectivement, en juillet 2018, l’intensité des rayons X émis par le monstre cosmique a brusquement chuté. L’évènement a duré jusqu’en 2019. Les astronomes n’ont jamais été témoins d’un phénomène similaire auparavant. Mais qu’est-ce qui pourrait bien être à l’origine de cet affaiblissement inattendu ?

Malheureusement, les réponses disponibles actuellement ne sont que de simples hypothèses. Par exemple, certains scientifiques pensent que quelque chose pourrait avoir créé une interférence entre la source du rayonnement et le télescope Swift qui surveille le trou noir.

Une conséquence des vents stellaires ?

Lorsqu’un trou noir se trouve près d’une grande étoile, l’intensité de son rayonnement peut parfois diminuer car les vents stellaires émis par cette dernière entrainent des nuages de gaz, atténuant ainsi la diffusion des rayons X.

Cependant, dans le cas du trou noir de GRS 1915 + 105, « l’étoile compagnon est de faible masse et n’a pas de vents stellaires massifs susceptibles de provoquer du gaz obscurcissant », a expliqué Mayura Balakrishnan, étudiante diplômée en astronomie à l’Université du Michigan. Pour l’heure, les scientifiques continuent de s’interroger sur ce phénomène sans précédent. Mais qui sait, le mystère de GRS 1915+105 sera peut-être un jour résolu !

Sources

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire.
Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.