L’atmosphère riche en oxygène de notre Terre ne durera qu’un milliard d’années, selon une nouvelle étude. L’oxygène disparaîtra par manque de photosynthèse. La vie sur Terre sera alors anéantie.

La vie sur Terre finira par s’éteindre, mais quand ? Plusieurs facteurs y contribueront. L’un d’entre eux est le manque d’oxygène dans l’atmosphère. Selon une nouvelle étude publiée dans la revue scientifique Nature Geoscience, notre atmosphère riche en oxygène ne durerait qu’un milliard d’années. Le manque d’oxygène entraînerait alors la disparition des formes de vie complexes et respirantes comme nous les connaissons actuellement.

À l’échelle de la Terre, la présence d’oxygène dans son atmosphère n’aura ainsi été qu’une parenthèse dans son évolution. D’ailleurs, des chercheurs viennent de découvrir une nouvelle couche dans le noyau interne de la Terre. En plus de bouleverser nos connaissances, cette découverte majeure témoigne d’un évènement traumatisant dans l’histoire de la Terre.

S’il n’y a plus de photosynthèse, il n’y a plus d’oxygène et donc plus de vie

Au fur et mesure que le Soleil vieillit, la Terre reçoit de plus en plus d’énergie solaire. Ce phénomène impactera alors la surface. L’énergie solaire sera responsable d’accélérer l’altération des roches silicatées comme le granite et le basalte qui renferment naturellement du dioxyde de carbone. Ainsi, les niveaux de dioxyde de carbone vont progressivement diminuer. Cependant, le dioxyde de carbone est, avec l’eau, un élément vital pour la photosynthèse.

S’il y a moins de photosynthèse, ou si ce phénomène vient totalement à disparaître, il y aura automatiquement moins de production d’oxygène, voire pas du tout. L’atmosphère finira alors par manquer d’oxygène à cause de l’absence de photosynthèse, ce qui anéantira la vie sur Terre. Des chercheurs japonais et américains se sont servis de simulations informatiques pour mieux comprendre l’évolution du dioxyde de carbone, de l’oxygène, du soufre et du phosphore à la surface de la Terre. Ils ont aussi évidemment pris en compte le changement climatique qui est d’ailleurs à l’origine d’un réchauffement du Pôle Sud trois fois plus rapide que le reste de la Terre. Dans tous les scénarios des chercheurs, le niveau d’oxygène chute de manière abrupte dans un milliard d’années.

De plus, les chercheurs de cette étude ont précisé que la durée de vie habitable totale de la Terre, c’est-à-dire avant que l’eau ne disparaisse, est d’environ 7,2 milliards d’années. Néanmoins, notre atmosphère riche en oxygène ne sera présente que pendant 20 à 30 % de cette période. L’eau sera ainsi toujours là après la disparition de l’oxygène. Cela soulève donc une problématique dans la communauté scientifique. Faut-il chercher des traces de vie sur d’autres planètes en fonction de l’oxygène ou de l’eau ? En tout cas, même sans oxygène, les chercheurs espèrent pouvoir cultiver un potager sur Mars grâce à un stimulant agricole.

Sources

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire.
Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.