Le cycle de vie de l’Univers serait en 5 phases et nous serions actuellement dans la seconde.

Malgré les technologies avancées dont nous disposons aujourd’hui, nous sommes encore loin d’avoir percé tous les secrets de l’Univers. Mais grâce aux efforts déployés par des scientifiques tels que Fred Adams et Gregory Laughlin, nous arrivons à mieux comprendre son histoire et sa nature.

En effet, le duo a publié en 1999 un livre dans lequel il divise la vie de l’Univers en cinq cycles. Le livre en question s’intitule The Five Ages of the Universe: Inside the Physics of Eternity. L’époque dans laquelle nous vivons est baptisée l’ère stellifère et il y en a quatre autres. À noter que tous les scientifiques n’adhèrent pas à ce concept. Par exemple, l’écrivain d’astrophysique Ethan C. Siegel a déclaré dans un article publié en juin dernier que nous sommes déjà entrés dans la sixième et dernière ère de l’Univers.

L’ère Primordiale

L’ère Primordiale est définie comme le début de l’Univers. Elle commence au Big Bang il y a environ 13,8 milliards d’années. Au tout début, l’espace-temps et les lois de la physique n’existaient pas encore. Cette période étrange est baptisée époque de Planck. Elle a duré 10-44 seconde. Une seconde après la fin du Big Bang, l’inflation a commencé.

Celle-ci a été marquée par une augmentation soudaine de la taille de l’univers à 100 trillions de milliards de fois sa taille d’origine. Environ 380 000 années après la gigantesque explosion, la température a suffisamment baissé pour que les premiers atomes commencent à naitre. Cela a permis la formation de la matière noire et de la matière, mais aussi des premières étoiles.

L’ère Stellifère

L’ère stellifère est l’ère actuelle dans laquelle la matière est organisée sous forme d’étoiles, de galaxies et d’amas de galaxies. Les premières étoiles étaient immenses, mais ont finalement explosé. Cela a donné naissance à beaucoup plus d’étoiles plus petites.

Celles-ci ont fusionné grâce à la gravité, formant les galaxies. Contrairement aux étoiles moins brillantes, les étoiles massives consomment leur carburant très rapidement. À la fin de l’ère Stellifère, les étoiles brillantes telles que nous les connaissons n’existeront plus. L’Univers ne comportera que des naines blanches, des naines brunes, des étoiles à neutrons et des trous noirs.

L’ère Dégénérée

La prochaine étape est l’ère Dégénérée. Elle commencera environ 1 quintillion d’années après le Big Bang et durera jusqu’à 1 duodécillion d’années après. D’après Fred Adams et Gregory Laughlin, il s’agira de l’ère des naines brunes, des naines blanches et des étoiles à neutrons. Ces « étoiles dégénérées » sont beaucoup moins lumineuses que ce que nous voyons maintenant dans le ciel nocturne. Alors que cette ère se poursuit, les protons commenceront à se désintégrer. Les survivants à un tel évènement seront les trous noirs.

L’ère du trou noir

Comme son nom l’indique, l’ère du trou noir est l’ère où il n’existera plus que des trous noirs dans l’Univers. Ceux-ci attireront la masse et l’énergie qui reste. Les trous noirs eux-mêmes s’évaporeront lentement, laissant échapper de petits morceaux de leur matière par le processus de mécanique quantique du rayonnement de Hawking.

Selon l’astronome Phil Plait, un petit trou noir de 50 fois la masse du soleil prendrait environ 1068 ans à se dissiper. À la fin de cette ère, seuls les photons, électrons, positrons et neutrinos de très faible énergie continueront à exister.

L’ère Sombre

L’ère Sombre ou l’ère des ténèbres se caractérisera par une diminution considérable de l’activité dans l’Univers. Les électrons et les positrons qui dérivent dans l’espace se rencontreront et formeront parfois des atomes de positronium. Ces structures présentent toutefois une grande instabilité et leurs particules constitutives finiront par disparaitre complètement. Essentiellement, l’Univers finira par se transformer en un vide pour toujours.

Sources

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire.
Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.