De nouvelles mesures radars ont permis d’affiner la trajectoire d’Apophis, un astéroïde géocroiseur de 350 m découvert en 2004. Le petit risque d’impact avec la Terre qui existait encore pour 2068 est écarté. 

Apophis est finalement inoffensif ! Au moins pour le siècle à venir. C’est la bonne nouvelle issue d’observations récentes de l’astéroïde, à l’occasion de son passage à 17 millions de kilomètres de la Terre le 6 mars 2021.

Les antennes radio du Deep Space Network à Goldstone (Californie) et de l’observatoire Green Bank (Virginie de l’Ouest), utilisées comme radar, ont permis d’affiner l’orbite du géocroiseur. Son prochain passage au plus près de la Terre – le 13 avril 2029 à moins de 35 000 km, pendant lequel il sera visible à l’oeil nu ! – devrait suffisamment infléchir sa trajectoire pour qu’il n’ait plus aucune chance de la frapper en 2068.

En 2011 puis 2013, des observations menées à l’observatoire du Pic du Midi puis à Goldstone avaient permis de réduire l’incertitude sur la distance de ce passage de 2029 à quelques dizaines de kilomètres, éliminant la possibilité d’un impact à cette date ou en 2036. Mais un petit risque existait encore pour 2068.

Au moment de sa découverte en 2004, les astronomes estimaient qu’Apophis avait une probabilité de plus de 1 % d’entrer en collision avec la Terre le 13 avril 2029. Un risque élevé qui avait stimulé l’étude attentive de sa trajectoire. Depuis, au fil des observations, le risque s’était peu à peu éloigné et amenuisé.

Avec ces dernières observations, Apophis quitte définitivement la liste des astéroïdes dangereux maintenue par l’agence spatiale européenne, où il occupait la huitième place.

Sources

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire. Profitez-en pour vous abonner et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.