Un record pour la Nasa. Alors que la conquête spatiale bat son plein ces dernières années, l’agence spatiale américaine peut désormais se targuer d’avoir construit l’engin le plus rapide de l’histoire : la sonde solaire Parker.

Lancée en 2018, celle-ci a en effet frôlé le Soleil ce 29 avril à environ 532.000 km/h, soit plus de 140km/s. Une telle vitesse lui permettrait de rejoindre la Lune depuis la Terre en seulement 43 minutes, de quoi faire rêver les ingénieurs de SpaceX ou de la Nasa. 

Mais ce n’est pas le seul record battu par la sonde le 29 avril dernier. En effet, en passant à «seulement» 10,4 millions de kilomètres de l’étoile, la Parker Solar Probe est devenue le vaisseau qui s’est le plus approché de l’astre. 

COMPRENDRE LE SOLEIL

Pour autant, ces deux chiffres devraient rapidement être effacés des tablettes. En effet, la sonde doit effectuer 24 passages autour du Soleil, et celui qui lui a valu les records n’était que le huitième. À chaque tour, elle prend en vitesse, et se rapproche un peu plus de l’étoile. À tel point que les records devraient continuer de tomber jusqu’en 2025, lorsqu’elle passera à 6,16 millions de kilomètres du Soleil à une vitesse dépassant les 692.000 km/h. 

L’objectif de la sonde Parker est de permettre aux scientifiques de mieux comprendre l’étoile du système solaire. Les observations doivent notamment documenter la manière dont la couronne se chauffe, ou le fonctionnement du vent solaire. Cela pourrait, à terme, se traduire par une météorologie spatiale de manière à anticiper les tempêtes solaires, qui peuvent endommager les satellites autour de la Terre. 

Sources

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire. Profitez-en pour vous abonner et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.