Après 15 vols consécutifs réussis à une centaine de kilomètres d’altitude, au-dessus de la ligne de Kármán, Blue Origin annonce un premier vol avec passagers le 20 juillet. Et pour marquer le coup, une place à bord de ce vol qui fera date pour le tourisme spatial a été mise aux enchères !

Il y a 60 ans, Alan Shepard devenait le premier Américain dans l’espace lors d’un vol parabolique à bord de la capsule Mercury. Vingt-trois jours après le premier vol orbital du Soviétique Youri Gagarine, les Américains se limitaient à une brève incursion dans l’espace, de quelques minutes avec un apogée à 187 kilomètres. À l’époque, le retard technologique des Américains sur les Soviétiques était énorme.

Soixante ans plus tard, Blue Origin, dont le véhicule suborbital est nommé Alan Shepard en l’honneur de ce vol historique, annonce un premier vol avec passagers le 20 juillet prochain. À cette date, le New Shepard transportera un équipage de plusieurs passagers dont tous seront nommés astronautes au retour de leur vol qui réalisera, comme la capsule Mercury en son temps, une brève incursion dans l’espace mais à une altitude bien moins élevée. Environ 100 kilomètres.

Pour ce premier vol habité et pour marquer le coup, Jeff Bezos, le patron de Blue Origin, a lancé une vente aux enchères pour « devenir le premier touriste spatial à bord du New Shepard », souligne le communiqué de la firme. À partir d’aujourd’hui, tout un chacun peut placer une enchère depuis le site Internet de Blue Origin et donc gagner une place à bord du New Shepard lors de ce vol « historique ».

Cette vente aux enchères inédite se déroulera en trois phases. Le montant de l’enchère gagnante sera intégralement reversé à la fondation de Blue Origin « Club for the Future », créée par la société de Jeff Bezos pour intéresser les jeunes à l’espace et aux sciences.

  • Du 5 au 19 mai, les enchères en ligne seront scellées. C’est-à-dire que vous pouvez enchérir du montant de votre choix sur le site d’enchères et aucune offre ne sera visible ;
  • Le 19 mai, les enchères en ligne ne seront plus scellées et deviennent visibles, de sorte que tous les participants pourront surenchérir à leur guise ;
  • Le 12 juin, fin des enchères. Tout au long de la journée, les enchères seront en direct.

À quelle frontière de l’espace se vouer !

Comme le rappelle Blue Origin, au cours des décennies qui ont suivi ces deux événements, moins de 600 astronautes se sont rendus dans l’espace, en « franchissant la ligne Kármán pour voir la Terre sans frontière et la fine couche de notre atmosphère ». Ils disent tous que cette expérience les a changé. À ne pas en douter, la très petite expérience spatiale, petite en durée (quelques minutes) et en altitude (une centaine de kilomètres), que propose Blue Origin « changera votre vision du monde », conclut le communiqué.

Le fait que le communiqué de Blue Origin précise « quelle frontière » compte franchir le New Shepard pour accéder à l’espace n’est évidemment pas anodin. Il faut savoir que le SpaceShipTwo de Virgin Galactic, dont le service touristique devrait ouvrir dans le courant de l’année, tient compte d’une autre frontière, celle à 80 kilomètres d’altitude, reconnue par la NASA, la FAA, la NOAA et l’U.S. Air Force. Aux États-Unis, le franchissement de cette frontière permet d’obtenir les fameuses « ailes », un insigne américain décerné aux astronautes.

Forcément, voler une vingtaine de kilomètres plus haut, c’est forcément mieux ! Et Jeff Bezos ne se prive pas de rappeler que les vols à bord de Virgin Galactic auront toujours un « astérisque », car ils n’atteignent pas cette ligne de Kármán (100 kilomètres d’altitude).

Pour rappel, il existe au moins trois frontières de l’espace, dont deux ont été fixées arbitrairement. À ceux qui s’étonnent pourquoi il n’y a pas une seule frontière, il faut savoir que l’atmosphère terrestre ne disparaît tout simplement pas. Elle devient de plus en plus fine et s’étend bien au-delà de la Lune !

Sources

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire. Profitez-en pour vous abonner et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.