Lors de la conférence I/O, Google a annoncé qu’Android vient d’atteindre les 3 milliards d’appareils actifs dans le monde. Mais le nombre réel pourrait être bien plus élevé, puisque tous les appareils sous Android n’utilisent pas les services de Google.

En 2017, le système d’exploitation Android comptait deux milliards d’appareils actifs dans le monde. La même année, la firme se préparait à connecter le prochain milliard d’appareils. Et afin d’atteindre cet objectif, la firme a lancé différentes initiatives pour faciliter l’accès à ses services, comme Android Go, la version allégée de l’OS conçue pour les smartphones d’entrée de gamme.

Aujourd’hui, cet objectif du « next billion » (le prochain milliard) est atteint. En effet, lors de l’ouverture de sa conférence I/O (qui se tient virtuellement à cause de la pandémie), Google a annoncé qu’il y a maintenant trois milliards d’appareils actifs sous Android.

Par ailleurs, il est à noter qu’il est tout à fait possible que le nombre réel d’appareils sous Android soit plus élevé. En effet, généralement, Google compte le nombre d’appareils en se basant sur les statistiques du Play Store. Or, Android est un système d’exploitation open source. Et de ce fait, il y a également de nombreux appareils qui utilisent ce système d’exploitation, mais pas le Play Store (comme les appareils vendus en Chine).

De son côté, Apple revendique 1 milliard d’iPhone en utilisation

Google annonce cette nouvelle alors qu’Apple, de son côté, iOS comptabilise 1 milliard d’iPhone. Cela a été annoncé par la firme de Cupertino au mois de janvier.

Bien entendu, Android est plus utilisé qu’iOS sur les smartphones. Néanmoins, la comparaison entre les chiffres annoncés par les deux entreprises n’est pas vraiment possible.

En effet, le milliard annoncé par Apple est le nombre d’iPhone en utilisation. Et les trois milliards annoncés par Google sont le nombre d’appareils utilisant Android, tous supports confondus (mais pas uniquement les smartphones).

Quoi qu’il en soit, il s’agit d’une annonce importante pour l’écosystème Android, que ce soit pour Google, ou pour les développeurs d’apps, qui peuvent cibler plus d’appareils dans le monde. Et par ailleurs, les 3 milliards d’appareils sont atteints à un moment où Google s’apprête à faire d’importants changements sur son écosystème.

Avec le lancement d’Android 12, Google s’apprête à franchir une nouvelle étape

En ce qui concerne les smartphones, Google vient de présenter une refonte de l’interface d’Android, qui sera disponible sur Android 12 (dont la beta vient de sortir). En plus de cette nouvelle interface, Google va aussi ajouter de nouvelles fonctionnalités afin de mieux protéger la vie privée des utilisateurs.

Et en ce qui concerne les montres connectées, la firme vient d’annoncer un partenariat avec Samsung qui fera de Wear OS et de Tizen une plateforme unifiée. Ainsi, le système d’exploitation de Google bénéficiera de nombreux avantages de celui de Samsung, et vice versa.

Parmi les améliorations pour la nouvelle version de Wears OS, il y a un démarrage plus rapide des applications (30 %), et des animations plus fluides. Samsung et Google ont également travaillé sur une amélioration de l’autonomie des futures montres connectées. Et côté logiciel, Google a annoncé une nouvelle API qui permettra aux développeurs d’apps de créer des tuiles pour les montres connectées.

D’autre part, Google intègre aussi petit à petit les solutions de Fitbit (un spécialiste des montres connectées qu’il a racheté à 2,1 milliards de dollars) sur le système d’exploitation.

Ces nouveautés ne profiteront pas uniquement à Google et à Samsung, mais également aux autres marques qui choisissent d’utiliser leur plateforme. Or, ces deux dernières années, on a vu arriver de nouveaux acteurs sur le marché des montres connectées, pour ne citer que OnePlus, Realme, Oppo, Vivo, ou encore Xiaomi.

Sources

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire. Profitez-en pour vous abonner et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.