Après les océans Atlantique, Pacifique, Indien et Arctique, un cinquième océan fait son apparition sur une carte, une grande première. Il s’agit de l’océan Austral, entourant l’Antarctique. Et pourtant, bien que reconnu depuis longtemps par les scientifiques, celui-ci n’apparaît réellement qu’aujourd’hui.

Une appellation déjà reconnue et abandonnée

L’océan Austral comprend les eaux bordant le continent Antarctique jusqu’au 60ᵉ parallèle sud. Néanmoins, ce dernier n’englobe pas la mer de Scotia ainsi que le passage de Drake. Selon des scientifiques de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) aux États-Unis, ce nouvel océan ne ressemble à aucun autre. Celui-ci possède des glaciers plus bleus et un air plus froid. De plus, l’océan Austral est le seul à border trois autres océans. Il faut dire que l’idée de faire apparaître cet océan sur une carte ne date pas d’hier, comme l’explique le magazine National Geographic dans un article du 8 juin 2021. En effet, l’Organisation hydrographique internationale (OHI) y travaille depuis longtemps avec le Groupe d’experts des Nations unies pour les noms géographiques depuis des années.

L’appellation océan Austral a même été reconnue en 1937 avant d’être finalement abandonnée en 1953. Par ailleurs, le Bureau des États-Unis pour le nommage géographique utilise tout de même cette mention depuis 1999. Il aura fallu attendre le mois de février 2021 pour que la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) reconnaisse officiellement que l’océan Austral constitue bien un océan à part entière.

Une reconnaissance tardive mais utile

Rappelons que les autres océans se définissent par la présence des continents qui les délimitent. Néanmoins, l’océan Austral est pour sa part défini par le fait d’être bordé par le courant circumpolaire antarctique (ou Grande dérive d’Ouest). Il faut savoir que l’océan Austral se différencie des autres par des eaux plus froides et moins salées. Surtout, ce dernier joue un rôle moteur dans la circulation océanique mondiale en charriant pas moins de 150 millions de mètres cubes d’eau par seconde. Il transporte la chaleur autour de la planète et contribue à stocker le carbone dans les profondeurs.

L’océan Austral abrite aussi des écosystèmes marins aussi fragiles qu’uniques. Il s’agit de l’habitat d’une faune précieuse comprenant notamment les baleines, les phoques et autres pingouins. Malheureusement, ce cinquième océan n’échappe pas à la surpêche et au réchauffement climatique. Pour les scientifiques de la NOAA, la reconnaissance de l’océan Austral est – outre son apparition sur les cartes – une manière d’attirer l’attention du public afin d’en améliorer la conservation.

Sources

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire. Profitez-en pour vous abonner et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.