Cela fait trois ans que Xiaomi est physiquement implanté en France. En 36 mois, le constructeur n’a pas chômé : après avoir inondé le marché de smartphones et autres produits hi-tech, il commercialise depuis un an des télévisions. Afin de fêter dignement ce double anniversaire, Xiaomi a présenté en ce début juillet cet incroyable produit.

La Mi TV LUX Transparent Edition, puisque c’est son nom, est une télévision d’un type particulier puisque son écran est transparent. Lorsqu’elle est éteinte, on peut donc voir à travers à la façon d’une vitre tout à fait banale. Quand elle est en fonction, l’image apparaît comme par magie et donne l’impression de flotter dans le vide. Effet whaou garanti !

Afin d’y parvenir, le constructeur utilise une dalle OLED un peu spéciale puisqu’elle ne dispose pas de fond opaque. Concoctée par LG, celle-ci a une diagonale de 55’’ et fait seulement 5,57 mm d’épaisseur. Avec de telles caractéristiques, impossible de loger le moindre connecteur ou commande mécanique sur la tranche.

Base circulaire

Ils prennent donc place dans la base circulaire avec l’alimentation électrique, les haut-parleurs ainsi que l’électronique de commande. On y trouve principalement trois connecteurs HDMI 2.0 ainsi qu’une sortie optique et le reste des ports traditionnels.

On s’en doute, la Mi TV Lux Transparent Edition est une télévision connectée. Commercialisée uniquement en Chine, elle n’est pas équipée de la version traditionnelle d’Android TV, mais d’une mouture adaptée aux exigences du gouvernement chinois. L’ensemble se pilote à l’aide d’une télécommande tout ce qu’il y a de plus ordinaire.

La dalle OLED de 55’’ affiche une image en Full HD au contraste de 150 000:1. Le temps de latence descend à 1 ms et le rafraîchissement de l’image s’effectue à 120 Hz. Enfin, la partie audio est constituée d’une paire de haut-parleurs 2×8 Watts Dolby Atmos.

Flotter dans l’air

Très bien, mais cela donne quoi en pratique ? En premier lieu, une image qui semble flotter dans l’air, ce qui est déjà assez bluffant. Si elle est plus impressionnante dans une pièce sombre, elle reste totalement visible en environnement lumieux. Sans surprise, elle est nettement moins époustouflante dans une pièce baignée de soleil.

Transparence oblige, l’image est visible de l’autre côté de la télévision. Sa vivacité est alors atténuée, les LEDs organiques émettant un faisceau lumineux unidirectionnel. Mais elle reste visible à condition d’accepter son inversion de sens ! D’un côté comme de l’autre, l’écran s’avère très sensible aux reflets, d’où l’intérêt d’assombrir au maximum la pièce.

La reproduction des zones noires d’une image est de prime abord un peu déroutante. Comme elles sont produites par l’extinction totale des pixels OLEDs, les noirs sont ici transparents, car aucun mécanisme ne permet d’opacifier complètement une zone de l’écran. Après quelques secondes d’acclimatation, l’œil humain intègre cette particularité et l’on n’y prête plus attention.

Transport problématique

Comme on l’a brièvement évoqué, la Mi TV LUX Transparent Edition ne sera pas commercialisée hors de Chine. Pierrre-Alain Houard, responsable du marketing de Xiaomi France, justifie cette décision en expliquant que les études menées par le constructeur montrent que l’intérêt des consommateurs occidentaux pour un tel produit n’est pas flagrant, surtout à ce niveau de prix 49 990 RMB, soit près de 6000 dollars US.

D’autre part, sa fragilité et son poids conséquent — près de 48 kg — imposent l’utilisation d’emballages spécifiques. Les caisses en bois la transportant sont à la fois encombrantes, lourdes et extrêmement difficiles à acheminer sur de grandes distances.

Applications professionnelles

Si l’on excepte l’aspect spectaculaire de l’image flottant dans l’air, la Mi TV LUX Transparent Edition ne dispose pas d’innovation technique supplémentaire. Elle est essentiellement une vitrine technologique du savoir-faire du constructeur en matière de nouvelles technologies.

De l’aveu même de Xiaomi, l’OLED transparent sur verre n’est pas vraiment destiné au grand public, mais plutôt aux applications professionnelles… en attendant la production en masse d’écrans enroulables !

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire. Profitez-en pour vous abonner et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.