Après plus d’un mois de panne, Hubble a pu reprendre ses observations du ciel le 17 juillet 2021. Deux jours plus tôt, la Nasa avait réussi à basculer sur l’ordinateur de bord de secours embarqué par le télescope spatial.

Bonne nouvelle pour les astronomes : les observations scientifiques du télescope Hubble ont repris. La Nasa a confirmé le 17 juillet 2021 que les instruments scientifiques de l’observatoire spatial étaient de nouveau opérationnels. « Des données scientifiques sont à nouveau collectées pour approfondir notre compréhension de l’univers », annonce la Nasa dans un tweet du compte @NASAHubble.

Les activités scientifiques du télescope spatial étaient interrompues depuis le 13 juin, lorsque l’ordinateur de bord est tombé en panne. Même si les instruments ne servaient plus, ils sont restés en bon état. Les premières données obtenues après la fin de cette panne ont pu être collectées l’après-midi du samedi 17 juillet, précise la Nasa dans son communiqué. Deux jours plus tôt, le 15 juillet, l’agence spatiale avait réussi à basculer sur l’ordinateur de bord de secours de Hubble.

La nature de la panne récente rencontrée par Hubble était assez inédite, en 31 ans dans l’espace. Le télescope avait déjà connu divers soucis techniques, dont des pannes de gyroscopes (qui permettent de mesurer sa vitesse et son orientation dans l’espace). Le problème qui a été rencontré par l’ordinateur de bord (« payload computer » en anglais) était plus inhabituel. Son rôle est important, puisque c’est lui qui est chargé de contrôler les instruments scientifiques de l’observatoire. Les tentatives menées par la Nasa pour redémarrer et reconfigurer cet ordinateur de bord n’ont malheureusement pas abouti.

HUBBLE FONCTIONNE… POUR COMBIEN DE TEMPS ?

Il a donc fallu se résoudre à passer sur l’ordinateur de bord de secours. Les engins spatiaux comme les satellites ou les télescopes sont caractérisés par la redondance, c’est-à-dire qu’ils embarquent des composants en double (voire en triple) pour disposer d’une solution de repli en cas de problème. C’est sur ce « plan B » que s’est appuyée la Nasa pour résoudre la panne. « La Nasa prévoit que Hubble durera encore de nombreuses années et continuera à faire des observations révolutionnaires », s’enthousiasme l’agence dans son communiqué. Il faut néanmoins garder en tête qu’en cas de problème avec l’ordinateur de bord de secours, Hubble ne disposerait cette fois-ci plus de solutions de repli.

L’annonce de la Nasa a en tout cas suscité le soulagement de nombreux scientifiques. Beaucoup d’astronomes comptent sur cet observatoire pour obtenir des données essentielles à leurs recherches. Quand Hubble s’arrêtera définitivement, il ne sera par exemple plus possible d’observer dans l’ultraviolet. Le télescope James-Webb, qui doit être lancé dans l’espace fin 2021, ne pourra pas prendre complètement la relève de Hubble — il va principalement servir à observer jusque dans l’infrarouge moyen.

Sources

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire. Profitez-en pour vous abonner et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.