Le 30 juillet 2020, le rover Perseverance quittait l’atmosphère terrestre pour partir étudier la planète rouge dans le cadre de la mission Mars 2020. Arrivé à bon port en février dernier, le véhicule a commencé à prélever des roches il y a quelques jours, et les premiers résultats viennent d’être publiés.

Des premiers résultats très encourageants

Les 6 et 8 septembre, Perseverance a prélevé ses premiers échantillons baptisés respectivement (oui, ils ont des petits noms) « Montdenier » et « Montagnac ». D’après Ken Farley, scientifique affecté à la mission, les roches collectées semblent dévoiler un environnement ayant peut-être, fut un temps, été habitable. Les roches basaltiques, potentiellement nées d’une ancienne activité volcanique, contiennent des sels qui ont pu se former par infiltration ou, plus probablement, par évaporation du lac du cratère de Jezero.

En outre, ces cristaux de sel sont utiles pour la datation car ils facilitent l’étude de la chronologie martienne. Plus intéressant encore, ces roches pourraient avoir emprisonné de minuscules bulles d’eau qui pourraient nous renseigner sur le climat, l’habitabilité et une possible vie passée sur Mars. Ces échantillons pourraient ainsi renfermer des informations recherchées depuis des décennies, des « secrets » qu’une étude approfondie sur le plancher des vaches pourra révéler.

Perseverance se dirige vers un nouveau site avant de faire une pause

Perseverance est le premier rover dont les prélèvements ont vocation à être rapportés sur Terre. Pour ce faire, les échantillons sont conditionnés dans des capsules spéciales qui seront déposées à un point de collecte pour la future mission de récupération. De son côté, Perseverance est en route vers le site de South Séitah pour effectuer de nouveaux prélèvements.

La mission sera toutefois mise en pause pendant quelques semaines début octobre en raison de la conjonction solaire de Mars – une période durant laquelle le comportement des appareils et les communications depuis la Terre en direction de la planète rouge sont perturbées par des projections de matière en provenance du Soleil.

Sources

Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.