Une aurore polaire, également appelée aurore boréale dans l’hémisphère nord et aurore australe dans l’hémisphère sud, autrefois « lumières du nord », est un phénomène lumineux atmosphérique caractérisé par des voiles extrêmement colorés dans le ciel nocturne, le vert étant prédominant.

Provoquées par l’interaction entre les particules chargées du vent solaire et la haute atmosphère, les aurores se produisent principalement dans les régions proches des pôles magnétiques, dans une zone annulaire justement appelée « zone aurorale » (entre 65 et 75° de latitude).

En cas d’activité magnétique solaire intense, l’arc auroral s’étend et commence à envahir des zones beaucoup plus proches de l’équateur. L’aurore polaire due à l’éruption solaire de 1859 est « descendue » jusqu’à Honolulu et jusqu’à Singapour en septembre 1909 atteignant ainsi l’équateur terrestre.

En octobre et novembre 2003, une aurore boréale a pu être observée dans le sud de l’Europe. Un phénomène d’ampleur exceptionnelle s’est produit le 24 octobre 2014, visible en Amérique du Nord et en Europe du Nord.

Les régions les plus concernées par ce phénomène restent le Groenland, l’Alaska, l’Antarctique, le nord du Canada, l’Islande, la Norvège, la Suède, la Finlande, ainsi que dans les îles Shetlands au nord du Royaume-Uni.

Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.