L’ElectricKar K5 est une voiture électrique ultra compacte vendue sur Alibaba. Sa particularité : son prix est inférieur à celui d’un iPhone.

Les fans de Dragon Ball y verront peut-être une réplique de la voiture de Bulma. Toujours est-il que l’ElectricKar K5 détonne.

Cette voiture électrique disponible sur Alibaba est vendue au prix de 1775 euros. Elle est donc presque 100 euros moins cher que le dernier iPhone 13 Pro Max en version 1 To (le plus cher donc) vendu 1839 euros. Un tarif qui peut encore être revu à la baisse si vous achetez le véhicule en lot.

Regal Raptor Motors, la société chinoise à l’origine de ce produit, baisse le prix du véhicule à 1521 euros l’unité si on l’achète par lot de 9 unités ou plus. Bien évidemment, pour ce tarif, il ne faut pas s’attendre à un monstre.

Idéale pour le centre-ville

Comme la Citroën Ami, l’ElectricKar K5 s’adresse aux citadins. Ses dimensions ultra-compactes (2,2 mètres de long pour 1,9 mètre de large et 1,62 mètre de haut) n’autorisent l’accès qu’à deux passagers, assis l’un derrière l’autre.

Sous le capot, il ne faudra pas s’attendre non plus à du matériel de pointe. La K5 dispose d’un moteur de 800 W capable de délivrer une puissance suffisante pour atteindre une vitesse de pointe de… 40 km/h. Le constructeur annonce une autonomie de 66 km.

Sachant qu’un Français parcourt en moyenne 54 km par jour, cela reste suffisant pour un habitant d’une grande ou moyenne agglomération, à condition bien sûr de ne pas devoir s’aventurer sur un périphérique, une départementale ou, pire, une autoroute. Rien d’étonnant à cela puisque Regal Raptor est une marque connue pour ses trottinettes et petites motos légères précise le site Slate.

Pour le moment, la K5 n’est disponible que sur le site d’Alibaba pour des livraisons exclusivement en Chine. Un choix loin d’être anodin puisque le marché chinois est en pleine expansion. Selon l’analyste Quichacha, 81 000 entreprises se sont lancées dans les véhicules électriques et/ou hybrides récemment portant le nombre total d’acteurs de l’industrie à 321 000. Comme le rappelle Slate, cette dynamique est largement favorisée par le gouvernement chinois qui compte bien s’imposer sur cette industrie en pleine expansion.

Sources

Profitez-en pour vous abonner et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.