En raison des exigences matérielles de Microsoft, Windows 11 n’est pas compatible avec de nombreux ordinateurs. Mais il existe des solutions pour installer le nouveau système sur n’importe quel PC, même ancien.

Windows 11 est disponible depuis le 5 octobre. Au programme, une interface remaniée, un menu Démarrer remis au goût du jour, un retour en force des widgets, de nouveaux bureaux virtuels, etc. (lire notre article pour en savoir plus). Là, de nombreux PC ne peuvent vraisemblablement  pas en profiter. Non seulement, Microsoft exige un processeur récent – ce qui exclut les modèles de plus quatre ans… –, mais, en plus, la carte mère de l’ordinateur doit être dotée d’un module TPM 2.0 (pour Trust Platform module ou module de plateforme sécurisée en français). Il s’agit d’une puce intégrée à la carte mère qui stocke des données chiffrées pouvant servir dans des phases d’authentification par exemple. Sans ce petit composant, impossible de mettre à jour son PC vers Windows 11.

Des exigences que Microsoft justifie pour des questions de performances et de sécurité, mais qui ont soulevé de nombreuses protestations depuis l’annonce de Windows 11, fin juin. Et qui restent intolérables pour certains. D’autant que les premières préversions du nouveau système fonctionnaient parfaitement sur des PC anciens, sans TPM 2.0… Cette situation, qui s’apparente pour beaucoup à de l’obsolescence programmée ou à une marche forcée, a conduit des bidouilleurs à chercher des moyens d’installer malgré tout Windows 11 sur des PC officiellement non compatibles… et même Microsoft à proposer lui-même une solution de contournement avec toutes les mises en gardes de rigueur.    

L’éditeur a ainsi indiqué sur ses pages d’assistance une méthode pour installer Windows 11 sur un PC qui ne possède pas de module TPM 2.0 (mais au moins un module TPM 1.2). Et si votre PC ne répond pas à cette exigence, il y a mieux. Un développeur astucieux a trouvé une solution pour passer outre toutes les restrictions de Microsoft. AveYo – c’est son surnom – a conçu un script qui contourne les contrôles de l’éditeur pour installer Windows 11 sur n’importe quel PC fonctionnant sous Windows 10. Il s’appuie sur l’outil Media Creation Tool, bien connu pour télécharger des fichiers ISO des systèmes de Microsoft ou encore réaliser des clés USB bootables de Windows. Sauf que l’utilitaire embarque cette fois-ci le script Skip_TPM_Check_on_Dynamic_Update.cmd qui s’affranchit de la vérification de la présence du module TPM et même celle d’un processeur récent, en inscrivant des informations dans le Registre de Windows. On peut donc procéder à l’installation du nouveau système sans être bloqué.

Avec cette méthode, nous avons pu mettre à jour vers Windows 11 un PC MSI de 2009 (démuni de module TPM, évidemment) animé par un processeur Intel Core i7-2630QM ainsi qu’un Windows 10 tournant dans une machine virtuelle dans le logiciel VMWare sans aucune restriction. Attention cependant : l’utilitaire MediaCreationTool revu par AveYo n’est en aucun cas l’outil officiel de Microsoft pour installer Windows 11. Impossible de savoir pour le moment si un système installé de la sorte pourra accepter les futures mises à jour proposées par l’éditeur. De même, il est vivement recommandé de l’utiliser à titre d’expérimentation sur un PC un peu ancien qui ne sert qu’occasionnellement ou, mieux, dans une machine virtuelle. En outre, rien ne garantit que Microsoft ne trouvera pas une parade dans la version définitive de Windows 11. En clair, l’expérience est intéressante, mais si vous vous lancez dans l’aventure, c’est en connaissance de cause et à vos risques et périls !

Comment installer Windows 11 avec la méthode de Microsoft ?

Même s’il la déconseille fortement, l’éditeur propose sur ses pages d’assistance (en anglais) une solution pour installer Windows 11 sur un PC démuni du module TPM 2.0. La machine doit cependant embarquer au minimum un module TPM 1.2. La manipulation s’appuie sur une simple modification du registre. 

  • Pressez les touches Win + R du clavier. Tapez Regedit dans la fenêtre qui s’affiche et validez. 
  • Dans l’Éditeur de Registre, déroulez la clé HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\Setup\MoSetup. Effectuez un clic à l’aide du bouton droit dans la souris dans la partie centrale de l’Éditeur et choisissez Nouveau > Valeur DWORD 32bits.
  • Donnez le nom AllowUpgradesWithUnsupportedTPMOrCPU à cette valeur puis dans le champ Données de la valeur, tapez 1. Validez d’un clic sur OK et refermez l’Éditeur de registre. 
  • C’est tout ! Vous pouvez à présent procéder à la mise à jour de votre PC vers Windows 11. 
  • Comment appliquer le patch d’installation de Windows 11 ?

    C’est sur la plateforme GitHub qu’a été déposé ce patch. L’auteur donne toutefois peu de détails sur la marche à suivre pour le mettre en place.

    • Rendez-vous sur la page GitHub  consacrée à l’outil CreationMedia Tool. En haut à droite, cliquez sur le bouton Download Zip afin de rapatrier les fichiers nécessaires.
  • Dans la boîte de dialogue qui s’affiche, autorisez l’ouverture de Windows PowerShell. Une fenêtre d’invite de commandes s’affiche. Patientez quelques secondes le temps que le script s’exécute. La fenêtre se referme ensuite automatiquement. Le patch est appliqué. 

Comment installer Windows 11 avec MediaCreationTool ?

Après l’exécution du script, la base de registre de Windows a été modifiée. Vous pouvez maintenant procéder à l’installation de Windows 11 de deux façons : soit en procédant à une mise à jour de Windows 10, soit en réinstallant complètement Windows. Dans les deux cas, la licence de windows est automatiquement reconnue : vous n’aurez pas à saisir de numéro lors de l’installation. 

  • Double-cliquez sur le fichier MediaCreationTool présent dans le dossier que vous avez téléchargé.
  • Une nouvelle fenêtre d’invite de commandes s’affiche accompagnée cette fois d’une seconde fenêtre présentant plusieurs options. Elle permet de rapatrier plusieurs versions de Windows depuis Windows 10 1507 jusqu’à Windows 11. Cliquez sur cette dernière option.
  • De nouvelles options s’affichent. La première Auto Setup permet d’effectuer directement une mise à niveau (cependant, durant nos essais, nous n’avons pas pu la mener à terme). La seconde option Create ISO permet de rapatrier une image de Windows 11 dans un fichier ISO. Create USB permet de créer une clé USB bootable embarquant la mise à niveau. Enfin, Select in MCT permet de faire votre choix entre la création d’une image ISO ou d’une clé USB ou en procédant à la mise à jour immédiate depuis Media Creation Tool. Nous vous recommandons de choisir soit Create ISO soit Select in MCT. Si vous optez pour Create USB, il faudra vous munir d’une clé USB d’une capacité de 8 Go au minimum. Pour notre exemple, nous allons créer une image ISO.
  • Après avoir cliqué sur Create ISO, une nouvelle boîte de dialogue s’affiche. Autorisez de nouveau l’accès à Windows PowerShell.
  • L’outil Media Creation Tool se lance. Il va télécharger automatiquement la dernière version de Windows 11 actuellement disponible.
  • Une fois Windows 11 téléchargé, coupez les connexions à Internet du PC. Désactivez le Wi-Fi et débranchez le câble Ethernet si votre PC est connecté à Internet en filaire. L’outil peut en effet vérifier auprès de Microsoft la bonne compatibilité de votre machine. Ouvrez ensuite le fichier ISO Win_11_21H2 téléchargé dans le même dossier que Media Creation Tool. Double-cliquez enfin sur Setup pour lancer l’installation de Windows 11. Suivez ensuite la procédure indiquée à l’écran.
  • Patientez : l’installation de Windows 11 peut durer plusieurs dizaines de minutes.
  • Une fois celle-ci terminée, il vous faudra procéder aux premiers réglages habituels. Vous retrouverez ensuite vos applications, logiciels, comptes utilisateurs et documents. N’oubliez pas de réactiver le Wi-Fi ou de reconnecter votre câble Ethernet.

Sources

Profitez-en pour vous abonner et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.