Depuis plusieurs mois, on ne cesse d’évoquer la pénurie de puces qui touche de nombreuses industries, dont celui des smartphones, mais également l’automobile. Et visiblement, le problème n’est pas résolu. 

Récemment, lors du Web Summit à Lisbonne, le patron d’ARM, Simon Segars, a évoqué cette situation. Pour rappel, ARM est la société qui fournit l’architecture utilisée par de nombreux produits électroniques, comme les smartphones, ou certains modèles d’ordinateurs (comme les Mac avec puce Apple Silicon). De ce fait, Simon Segars sait très bien de quoi il parle.

Selon lui, cette crise « sans précédent » ne serait pas résolue avant Noël… 2022 ! L’inadéquation actuelle entre l’offre est la demande n’aurait jamais été observée en dans certains cas, il faudrait attendre 60 semaines lorsqu’on commande une puce.

Aussi, le patron d’ARM prévient : si vous n’avez pas encore acheté vos appareils électroniques, vous allez être déçu. Segars est également revenu sur les causes de cette pénurie. Parmi celles-ci, il y a la demande sans précédent durant les confinements, mais aussi la hausse soudaine de la demande dans l’automobile, ainsi que les problèmes d’ordre géopolitiques avec des pays asiatiques.

Par ailleurs, même si l’industrie dépense 2 milliards de dollars par semaine pour augmenter les capacités de production, cela ne suffirait pas. Selon Simon Segars, il faudrait une meilleure collaboration entre les différents acteurs impliqués dans la chaîne d’approvisionnement.

Votre cadeau sera peut-être (très) en retard

En tout cas, cette pénurie affecte tout le monde, même Apple que l’on pensait à l’abri de ce genre de problème grâce à son statut privilégié auprès des fournisseurs. Récemment, nous avons appris que la firme réduirait sa production d’iPad afin que son produit phare, l’iPhone 13, soit moins affecté par la pénurie de composants.

Certains modèles de smartphones d’autres marques sont en rupture de stock. Et récemment, Nintendo aurait revu à la baisse sa production de consoles Switch, à cause de la pénurie. En effet, l’entreprise japonaise produirait « seulement » 24 millions de consoles d’ici à mars 2022, ce qui représente une baisse de 20 % par rapport à ce qui aurait été initialement prévu.

Pareillement, si vous voulez une Play Station 5 ou une Xbox de nouvelle génération, il faudra également être très patient. En effet, à cause de la pénurie, la production de ces produits tourne au ralenti.

Sources

Profitez-en pour vous abonner et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.