Lors du paramétrage d’une balise AirTag, Apple vous rappellera que son produit n’a pas été conçu pour espionner les gens.

Depuis le lancement de la balise AirTag, on lit régulièrement des articles évoquant des détournements de ce produit Apple pour espionner des gens. Pour rappel, la firme a conçu cette balise pour permettre aux utilisateurs de localiser leurs objets égarés. Et celle-ci a clairement précisé depuis le début que les AirTag ne doivent pas être utilisés pour suivre des personnes à leur insu.

Apple a mis en place un certain nombre de dispositifs pour dissuader l’utilisation de la balise AirTag pour espionner des gens. Lorsqu’un AirTag n’est pas avec son propriétaire, celui-ci émet un signal sonore qui doit avertir quelqu’un s’il est espionné en utilisant ce produit Apple.

De plus, sur l’application Localiser, une personne qui est suivie avec un AirTag recevra aussi une notification. Et la marque à la pomme a même lancé une app Android afin de détecter les AirTag espions sur les smartphones des autres marques.

AirTag : la balise localisatrice d’objets devient un outil d’espionnage

Mais malgré toutes ces mesures, des personnes malveillantes utilisent tout de même les AirTag pour pister des gens sans leurs consentements. Aussi, récemment, Apple a dû intervenir, en annonçant une série de mises à jour pour ce produit.

« […] suite à une prochaine mise à jour logicielle, pendant la configuration initiale de chaque AirTag, un message indiquera clairement que l’AirTag est destiné à tracer les biens de l’utilisateur et de lui seul, que l’utilisation de l’AirTag pour pister des personnes sans leur consentement est un crime dans de nombreux pays, que l’AirTag est conçu pour être détecté par les victimes, et que les forces de l’ordre peuvent exiger les informations permettant d’identifier le propriétaire de l’AirTag », a annoncé la firme il y a quelques jours.

Et visiblement, ce changement sera déployé sur la mise à jour iOS 15.4. Comme le rapporte le site iMore, Apple vient de sortir la quatrième beta pour les développeurs d’iOS 15.4. Et celle-ci inclut de nouvelles mesures anti-espionnage pour la balise AirTag.

Un nouveau message pour rappeler que la balise AirTag n’a été conçu que pour suivre des objets, mais pas les personnes

Voici le nouveau message (traduit de l’anglais) qui s’afficherait lorsqu’on paramètre un nouvel AirTag sur un iPhone : « Vous pouvez localiser cet élément en utilisant le réseau Find My. L’utilisation de cet élément pour suivre des personnes sans leur consentement est un crime dans de nombreuses régions du monde. Cet élément est conçu pour être détecté par les victimes et pour permettre aux forces de l’ordre de demander des informations d’identification sur le propriétaire. »

Précédemment, Apple avait déjà prévenu qu’il ne protègerait pas l’identité des personnes qui utilisent la balise AirTag pour espionner des gens. « Chaque AirTag possède un numéro de série unique, et les AirTags jumelés sont associés à un identifiant Apple. Ainsi, Apple peut fournir les renseignements concernant le compte jumelé en cas d’assignation ou de requête valide émanant des forces de police », expliquait récemment la firme de Cupertino.

« Et notre collaboration s’avère fructueuse, puisque les informations que nous avons fournies ont permis à plusieurs reprises de remonter jusqu’à l’auteur d’un délit, de l’arrêter et de l’inculper », a également ajouté celle-ci.

En plus de modifier le message qui s’affiche sur l’écran de l’iPhone lors du paramétrage de la balise AirTag, Apple modifie également le fonctionnement de son application Localiser pour régler le problème des alertes « Accessoire inconnu » qui s’affichent lorsque l’utilisateur se trouve à proximité d’écouteurs AirPods.

Sources

Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.