Si beaucoup jugent les déclarations de Vladimir Poutine sur la mise en alerte de la dissuasion nucléaire comme un bluff, la Russie laisse planer un doute quant à ses intentions réelles. Les conséquences seraient dramatiques aussi bien pour les français que pour les américains.

Le 27 février, Vladimir Poutine plaçait les forces de dissuasion russe en “régime spécial d’alerte” et brandissait implicitement la menace nucléaire. Le pays qui possède le plus important arsenal nucléaire dans le monde est-il un danger pour la France ?

Si on s’en tient aux informations connues par le grand public, les capacités de défense de l’armée française seront bien trop limitées contre un arsenal russe pléthorique constitué de missiles intercontinentaux ultra-rapides.

Le système de défense anti-aérienne français baptisé SAMP Mamba ne sera pas en mesure d’intercepter des dizaines d’ogives parce qu’il n’a pas été conçu pour résister à cela. Les missiles Aster 30 sol-air sont davantage pensés pour d’autres situations de défense : ils servent à protéger des sites stratégiques (aéroports, bases militaires…) contre des missiles de courte ou moyenne portée.

En revanche, une ogive nucléaire tiré du silo de Barnaoul, dans le sud de la Russie à plus de 6 000 kilomètres de Paris, avec une vitesse moyenne de 7 km/s, parait presque impossible à intercepter par le bouclier antimissile français.

Satan 2 pourrait raser la France entière

Selon nos confrères de France Live, “malgré l’ensemble de ces systèmes défensifs, la France et l’OTAN semblent démunis face à l’arsenal nucléaire russe. […] L’armée de Vladimir Poutine a développé des bombes surpuissantes. Capables de se déplacer à une vitesse de 7km/s, il est quasiment impossible de les détruire avant leur impact”.

Parmi eux, les missiles de croisière intercontinentaux à propulsion nucléaire thermique, nommés Burevestnik, seraient capables d’esquiver tous les systèmes de défenses antimissiles. Pire, ils auraient une portée illimitée. Le plus grand danger reste toutefois le missile russe Satan 2 qui pourrait contenir jusqu’à douze têtes nucléaires. Avec sa puissance inégalée, il serait capable de raser la France toute entière.

Face à l’expertise russe, les américains connaitraient le même (triste) destin que les français. Malgré leurs capacités militaires exceptionnelles (4% du PIB américain est consacré aux dépenses militaires, ndlr) et le système de défense de l’OTAN, ils ne pourraient empêcher les bombes russes de s’écraser sur leur territoire.

Si la menace brandie par le président russe est forcément source d’anxiété, une telle éventualité est inconcevable pour le côté occidental. Avec ou sans système antimissile, la dissuasion nucléaire entre les pays possesseurs de la bombe atomique restera le meilleur bouclier. Joe Biden, président des Etats-Unis, a tenté de rassurer les américains en leur disant de ne pas s’inquiéter d’une guerre nucléaire.

Sources

Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.