Il n’y aura pas d’équipage à bord de la mission Artémis I de la Nasa, dirigée vers la Lune. Mais vous pouvez inscrire votre nom pour qu’il s’envole avec le Space Launch System et le vaisseau Orion.

C’est en 2022 que la NASA compte lancer la toute première mission de son programme Artémis, grâce auquel l’agence spatiale organise le retour de l’humanité sur la Lune. Actuellement, la NASA vise fin mars pour le tout premier vol de son lanceur Space Launch System (SLS) et son vaisseau Orion. Il n’y aura pas d’équipage à bord, mais si vous le souhaitez, vous pourrez en quelque sorte embarquer pour la Lune aussi.

Comment obtenir sa carte d’embarquement pour la Lune

« Ajoutez votre nom à la mission à venir et il sera embarqué à bord du vaisseau spatial Orion de la NASA en orbite autour de la Lune », a annoncé l’agence spatiale le 2 mars 2022. Pour cela, il faut se rendre sur cette page et y inscrire son nom. Il sera mis à l’intérieur d’une clé USB qui fera le voyage avec la mission Artémis I.

Les instructions sont données en anglais : il faut inscrire son prénom, son nom ainsi qu’un code PIN composé de 4 à 7 chiffres pour créer une « carte d’embarquement ». N’oubliez pas le code, car il permet ensuite d’accéder à la carte d’embarquement.

Le décollage est prévu depuis le centre spatial Kennedy en Floride, mais la NASA ne précise pas la date exacte du départ. Il est prévu que la fusée parcoure environ 450 000 kilomètres, lors d’une mission d’une durée de 4 à 6 semaines. Elle servira à transporter Orion, lui donnant la poussée nécessaire pour quitter l’orbite de notre planète et se diriger vers la Lune. Il faudra plusieurs jours pour que le vaisseau atteigne le satellite naturel, qu’il survolera à environ 100 kilomètres d’altitude.

En se servant de la force gravitationnelle de la Lune, il pourra se positionner sur une orbite rétrograde (dans la direction opposée à celle de la rotation lunaire), à environ 70 000 kilomètres de la Lune. Le vaisseau restera 6 jours sur cette orbite. À l’issue de 3 semaines passées en vol, Orion devra revenir sur Terre en atterrissant en toute sécurité au large de la Californie.

Si tout se passe comme prévu, la NASA pourra alors envisager d’envoyer un équipage lors du deuxième vol du SLS, dans l’habitacle d’Orion. Les astronautes d’Artémis II seront amenés jusqu’à l’orbite lunaire avant de rentrer sur Terre. La mission devrait avoir lieu en 2024 — la première mission avec un équipage vers la Lune, depuis 1972, soit depuis 50 ans.

Sources

Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.