Wikipédia est une encyclopédie en ligne. Mais vous pouvez aussi en faire un programme hors ligne. Voici comment télécharger Wikipedia sur votre ordinateur.

Lancée en 2001, l’encyclopédie Wikipédia est aujourd’hui l’un des sites web les plus consultés au monde. Le projet est intimement lié à la démocratisation du net, dans les années 90. Sans le réseau, il aurait été impossible d’inventer une telle plateforme, dont les articles sont façonnés par consensus entre les internautes du monde entier.

Mais aussi surprenant que cela puisse être, il y a la possibilité d’avoir Wikipédia dans une version hors ligne, sans recourir à une connexion à Internet. Cela peut sembler contre-intuitif pour une encyclopédie en ligne. Pourtant, l’idée n’est pas si absurde, car elle permet d’apporter le savoir dans des endroits qui n’ont pas de couverture réseau.

La déclinaison hors ligne de Wikipédia est d’ailleurs ancienne : elle est née au milieu des années 2000 à un moment où, justement, Internet n’était pas démocratisé (il y a d’ailleurs toujours des régions mal desservies) et les accès à Internet limités, chers et poussifs — il fut un temps où une connexion 512 kbit/s était décrite comme du haut débit en France.

Aujourd’hui, on peut évidemment se poser la question de savoir si une version hors ligne de Wikipédia a un intérêt, en tout cas en France, à l’heure où il y a du haut et du très haut débit partout. Par ailleurs, l’encyclopédie libre et gratuite est compatible avec tous les grands navigateurs, le web mobile et avec Android et iOS, grâce à une application dédiée.

Télécharger Wikipédia hors ligne

À défaut de pouvoir apporter la réponse, il est possible d’expliquer comment un projet comme Wikipédia se télécharge sur Internet. La première chose à faire, c’est de s’assurer qu’on a assez de place sur l’ordinateur, car l’encyclopédie pèse lourd : comptez 31,8 Go pour une version avec les images et 12,6 Go sans. Certes, les disques durs sont aujourd’hui très spacieux, mais sait-on jamais.

Arrive le moment du téléchargement : vous avez la possibilité de télécharger Wikipédia directement depuis les serveurs de Kiwix, une plateforme qui fournit des ressources permettant de récupérer l’encyclopédie. C’est la méthode la plus facile, mais aussi la plus pesante pour Kiwix, car le service doit mobiliser des capacités et de la bande passante pour vous.

L’autre solution consiste à utiliser un logiciel d’échange en pair à pair (P2P). C’est une solution beaucoup moins pénible pour Kiwix, puisque la charge du trafic est répartie entre toutes les personnes partageant le fichier. Le P2P permet aussi de régler la vitesse de téléchargement, de faire une pause et de reprendre plus tard, si jamais vous devez libérer votre connexion Internet.

Dans le cas de Wikipédia, le protocole d’échange retenu est BitTorrent. Il vous faut un client dédié — on peut conseiller qBitTorrent, qui est un logiciel libre donnant toute satisfaction. Installez celui de votre choix (il y a aussi µTorrent, Vuze, Deluge, Transmission, KTorrent, etc.) et téléchargez ensuite le lien torrent associé. Une fois cela fait, ouvrez-le avec votre client BitTorrent.

Lorsque vous aurez téléchargé tout Wikipédia, avec ou sans les images, il va vous falloir un dernier élément : un outil capable de lire ce que vous avez récupéré. En effet le fichier récupéré est un « ZIM », un type de format de fichier que vous ne croisez sans doute pas tous les jours. Et pour cela, il y a un lecteur qui répond tout à fait à cette tâche : Kiwix.

La promesse de Kiwix est justement de vous permettre de consulter Wikipédia, lire des livres ou regarder des vidéos, où que vous soyez, même si vous n’avez pas de connexion à Internet (même s’il en faudra évidemment une pour récupérer au moins une fois le site que vous voulez sur le PC). Kiwix marche avec Windows, macOS, iOS, Android, GNU/Linux. Vous pouvez l’avoir ici.

Un Wikipédia toujours accessible, mais figé

Kiwix fonctionne un peu comme un navigateur web, mais sans aller sur le web : il va parcourir le fichier ZIM et l’interpréter comme du contenu en ligne. Évidemment, si vous êtes complètement hors ligne au moment de la consultation de Wikipédia, ne vous attendez pas à pouvoir afficher les liens externes : vous n’avez pas téléchargé tout le net non plus ! Vous n’auriez pas la place.

Ailleurs dans le monde, le téléchargement de Wikipédia pour l’avoir sans connexion peut avoir un intérêt si l’accès à Internet n’est pas pas aussi aisé qu’en France. Mais, on le voit aussi avec l’actualité récente, cela peut-être une mesure de précaution avant une éventuelle censure. En Russie, on s’attend à un blocage de Wikipédia, car le site ne suit pas le récit de Moscou sur la guerre en Ukraine.

Disposer d’une version hors ligne de Wikipédia est un bon moyen d’éviter le filtrage en ligne, mais cette parade a des limites : le projet existe certes localement, mais il n’a plus accès à toutes les modifications ultérieures. Pour les sujets d’actualité, cela veut dire qu’il y aura une obsolescence progressive du contenu, faute de mise à jour rendant compte des derniers développements.

Sources

Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.