Entrer en contact avec une civilisation extraterrestre apparaît souvent risqué dans les films de science-fiction. Mais qu’en pense la science ? Pour certains chercheurs, la plus grande menace viendrait en fait de l’intérieur. De la réaction de ceux, sur Terre, qui recevraient le message d’une civilisation extraterrestre intelligente. Vraiment ?

De plus en plus activement, nous cherchons des traces de vie ailleurs dans l’Univers. Plus que des traces, même des signes de la présence, quelque part, d’une intelligence extraterrestre. Nous lançons des sondes et des rovers pour explorer notre Système solaire. Nous scrutons les exoplanètes en quête de biosignatures — des indices qui signalent la présence de vivant. Nous écoutons le ciel et nous envoyons même des messages à destination de potentiels « petits hommes verts ».

Mais qu’adviendrait-il si nous entrions réellement en contact avec une civilisation extraterrestre ? Selon le célèbre astrophysicien feu Stephen Hawking, il pourrait bien se rejouer l’histoire de l’arrivée en Amérique des colons européens. Car les extraterrestres en question pourraient ne pas être des plus pacifiques.

Certains chercheurs ont choisi de se poser la question un peu différemment. De se demander si, d’apprendre l’existence, quelque part ailleurs, d’une civilisation intelligente, ne risquerait pas d’avoir sur l’humanité des conséquences désastreuses. Même si la civilisation extraterrestre en question devait faire preuve d’intentions tout à fait amicales.

Détecter une technosignature — un signal artificiel émis par des extraterrestres — pourrait venir troubler la quiétude — déjà toute relative — des puissances religieuses, par exemple. En 2020, des chercheurs de l’université du Texas (États-Unis) ont ainsi imaginé que la nation qui aurait connaissance d’une information aussi capitale pourrait être tentée de la garder secrète. Pour se protéger ou même pour en tirer avantage. Supposant que toute civilisation extraterrestre ainsi détectée serait technologiquement plus avancée que la nôtre. Les chercheurs recommandaient alors la plus grande prudence dans la conduite des projets de recherche de vie extraterrestre intelligente. Ils appelaient même à protéger les radiotélescopes à l’écoute de l’Univers à la manière de nos centrales nucléaires !

Garder le secret ou jouer la transparence ?

Mais aujourd’hui, des chercheurs du Penn State Extraterrestrial Intelligence Center (États-Unis) viennent remettre en cause ces conclusions. D’abord parce qu’ils estiment hautement improbable qu’une nation puisse garder le secret d’un contact avec une civilisation extraterrestre intelligente. Ils soulignent, par exemple, que les programmes occidentaux intègrent généralement des scientifiques issus de plusieurs nations. L’ouverture étant d’ailleurs l’une des bases du fonctionnement de la science.

Les chercheurs du Penn State Extraterrestrial Intelligence Center avancent également qu’il parait peu probable qu’une banale technosignature puisse porter des informations précieuses qui pourraient servir à la nation tentée de la garder secrète. Ce serait un peu comme imaginer que des savants du Moyen-Âge trouvent utilité au plan d’une arme nucléaire. La science, en effet, n’est pas linéaire, mais cumulative.

Les chercheurs reconnaissent toutefois que le simple fait qu’une nation puisse se croire capable de garder la main sur des communications extraterrestres pourrait poser problème. Pourtant, selon eux, la meilleure façon de s’en protéger ne serait pas la multiplication des mesures de sécurité, mais bien une ouverture encore plus grande. La transparence, le partage de données et l’éducation des décideurs.

Ce que les chercheurs du Penn State Extraterrestrial Intelligence Center entrevoient, c’est que les mesures de protection imaginées par leurs collègues en 2020 pourraient en fait mener à ce qu’elles cherchent à éviter. À éveiller les soupçons des autres nations. Des soupçons qui, l’histoire nous l’a déjà montré, pourraient mener à des actions inconsidérées.

Sources

Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.