La marine des États-Unis affirme détenir de nombreuses vidéos d’ovnis. Or, si certaines ont fuité ces dernières années, les autres ne sont pas prêtes d’être divulguées. Pour l’US Navy, il serait question d’atteinte à la sécurité nationale, au grand dam des observateurs réclamant davantage de transparence.

Un risque pour la sécurité nationale

Le Pentagone confirme que pas moins de 144 phénomènes inexpliqués ont été observés entre 2004 et 2021 par des pilotes de chasse. Le département de la Défense des États-Unis avait déjà déclassifié trois vidéos montrant des ovnis en 2020. Le média The Black Vault, spécialisé sur les questions de transparence, a d’ailleurs publié un article sur le sujet le 8 septembre 2022. Après la sortie des trois vidéos, les responsables de ce média avaient fait une demande de déclassification générale à l’attention du Pentagone. Et c’est par une lettre que ce dernier a répondu.

Selon le document, les trois vidéos déjà déclassifiées ne présentaient pas de « risque de dommages additionnels à la sécurité nationale », ce qui ne serait pas le cas du reste des images. Les 144 autres fichiers seraient ainsi « susceptibles de fournir à des adversaires des informations précieuses autour des opérations du département de la Défense et de la Navy ». Ainsi, les autres images ne seront probablement jamais diffusées officiellement.

Le mystère demeure

Il faut savoir que The Black Vault a déposé plusieurs recours, mais que chacun d’entre eux a essuyé un refus. Pour l’US Navy, l’US Army et l’US Air Force, les aéronefs non identifiés représentent une menace potentielle pour la sécurité nationale. En revanche, le flou demeure quant aux types de menaces auxquelles l’armée pense faire face. Est-il vraiment question d’un ennemi venu de l’espace ou d’une puissance étrangère telle que la Chine ou la Russie ? Impossible de le savoir, surtout que le Pentagone semble montrer une réelle inflexibilité sur le sujet.

Dans tous les cas, ce sujet est pris très au sérieux. En 2019, le centre tactique du navire USS Omaha‘s situé près de la ville de San Diego (Californie) avait par exemple repéré un ovni de forme sphérique mesurant environ deux mètres de diamètre et se déplaçant à des vitesses allant de 74 à 254 km/h. L’appareil a volé durant plus d’une heure avant de plonger dans l’océan et de disparaître de l’écran.

Enfin, rappelons que plus de 2 700 pages de rapports déclassifiés par la CIA datant des années 1980 sont disponibles en ligne depuis 2021, en vertu de la loi sur la liberté de l’information. Ces documents peuvent être téléchargés au format PDF.

Sources

Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.