Huawei a mis du temps à s’adapter au lourd embargo américain qui lui interdit de commercer avec des sociétés US, mais l’ex-géant du secteur mobile semble cette fois tiré d’affaires.

La firme chinoise prévoit en effet un un chiffre d’affaires de 636,9 milliards de yuans (91,5 milliards de dollars) sur l’ensemble de son année 2022, soit un score quasi stable par rapport à l’année 2021 (636,8 milliards de yuans). Pour rappel, le chiffre d’affaires annuel de Huawei en 2021 était en chute libre de 28,6% par rapport à 2020. La saignée semble donc s’être arrêtée. Le résultat annuel consolidé de Huawei (avec notamment la publication des bénéfices) sera publié dans le courant du mois de janvier.

Eric Xu, l’actuel CEO de Huawei, se montre résolument optimiste pour la suite ; « L’environnement macro est peut-être rempli d’incertitudes » concède Xu, mais le CEO note un retour au « business as usual » et considère que les conditions de l’embargo sont le nouvel environnement avec lequel il s’agit de composer plus que de lutter. Sans smartphone 5G à son catalogue (l’embargo ne le lui permet pas), Huawei a dû s’adapter et se recentrer sur le marché chinois avec des mobiles 4G blindés de composants high tech et un OS maison, HarmonyOS, qui équipe désormais toutes ses gammes d’appareils.

Le géant asiatique a aussi décidé il y a quelques mois d’abandonner les principaux marchés anglo-saxons (États-Unis, Canada, Royaume-Uni, Australie et Nouvelle-Zélande) qui sont aussi les pays les plus soupçonneux (et qui imposent à Huawei les restrictions les plus strictes).

Sources

Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.