Après 3 années qui n’ont jamais été faciles, Stadia a rejoint aujourd’hui la longue liste des projets que Google a fini par abandonner.

La firme de Mountain View semblait pourtant sincère et enthousiaste lors du lancement de Stadia le 19 novembre 2019, mais en face, la concurrence féroce de GeForce Now, et pire encore du Game Pass/Xcloud (qui ne nécessite pas de payer les jeux à l’unité) aura fini par faire plier le géant de la tech. Au début de l’été 2022, Google affirmait encore que Stadia n’était pas en sursis… avant d’annoncer la fin du service quelques semaines plus tard.

Probablement mal préparé, sans l’arme lourde des exclusivités après que Google ait décidé de fermer ses propres studios de jeux, Stadia s’est retrouvé très vite comme la vitrine désertée du cloud gaming. Tout n’était pourtant pas à jeter loin s’en faut, à commencer par une partie technique très solide, supérieure même au Xcloud de Microsoft (meilleure résolution et latence notamment). Mais l’absence d’exclusivités ainsi bien sûr que les contraintes techniques inhérentes à un service full cloud gaming (fibre quasi obligatoire) n’ont pas permis de démocratiser un service orienté vers la catégorie de joueurs sans doute la moins soucieuse d’équipements réseau de pointe.

Google aura eu le mérite d’essayer, même si l’on note une fois de plus que le géant de la tech a manqué de pugnacité dès lors que les choses n’ont pas tourné en sa faveur. Ironie du sort, Stadia jette le gant le jour même où Apple relance son HomePod grand format, une enceinte connectée qui était jusqu’ici le dernier gros échec hardware d’Apple. D’un côté une société qui abandonne ses projets au moindre coups de grisou, de l’autre Apple, qui s’accroche à ses lubies jusqu’à convaincre (ou pas) le consommateur que cela en vaut la peine… Laquelle de ces deux sociétés a le mieux réussi ces 10 dernières années ?

Sources

Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.