D’un bel éclat vert, la comète ZTF, ou C/2022 E3 (ZTF), luit dans le ciel durant toute la nuit en ce moment, sans jamais se coucher. Elle est bien visible à l’œil nu parmi les constellations circumpolaires. Ce 1er février, l’astre passe au plus près de la Terre. C’est maintenant ou jamais de l’observer car, selon les prévisions, elle ne devrait plus revenir dans notre voisinage.

Depuis une dizaine de jours la  C/2022 E3 (ZTF), alias la comète ZTF, a dépassé la limite de la visibilité à l’ nu ( 6) et brille à une magnitude proche de 5, au gré de l’activité de son noyau, caché sous l’épaisse  qui l’enveloppe.

Le 12 janvier dernier, la comète était au , le point de son orbite le plus proche du Soleil. Réchauffée dans la région centrale du  et de notre voisinage qu’elle n’a pas traversé depuis 50 000 ans, elle se transforme de l’intérieur et en surface sous nos yeux, avec parfois de brusques éruptions qui attise son éclat. Suivie de près par de nombreux astrophotographes, la comète ZTF arbore une auréole resplendissante, sa coma ou chevelure, verte et des queues distinctes. L’une plus bleutée, fine et étendue, des  sublimés, et l’autre, plus diluée et en éventail, constituée des poussières jadis piégées dans ses glaces constituées il y a 4,6 milliards d’années. Ces derniers jours, la comète présentait aussi une « anti-queue » (voir certaines photos). Une queue qui ne devrait naturellement pas exister, car elle s’étire dans la direction du Soleil, ce qui n’est pas possible (celui-ci chasse la  expulsée par la comète dans l’autre direction). C’est en réalité un effet d’optique produit par le fait que la Terre coupe le plan de l’orbite de la comète autour du Soleil.

Nous pouvons l’admirer à l’œil nu désormais mais si vous possédez une paire de jumelles, vous profiterez encore plus du beau spectacle de cet  de lueur verte et diffuse. En sortant la regarder tous les soirs, vous aurez le plaisir de contempler son évolution avec ses soubresauts d’activité.

La comète ZTF est au plus près de la Terre le 1er février

Dès à présent, la comète ZTF est à rechercher dans le ciel dès le crépuscule au-dessus de l’horizon nord. Elle prend de la hauteur au cours de la nuit et ne s’efface du ciel qu’avec l’arrivée du Soleil. Elle se déplace au sein de la constellation circumpolaire du Dragon avant de migrer dans la Petite Ourse et sa célèbre  (elle semble ne pas bouger dans le ciel, car toute proche du pôle Nord céleste). Le 1er février, la comète verte sera au plus près de la Terre, à environ 42 millions de kilomètres de nos yeux. C’est le . Elle poursuit son voyage à travers la constellation de la  avant de rejoindre le Cocher et la brillante Capella, près du , le 4 février.

Un autre beau et grand moment nous attend avec la comète ZTF : son passage (visuellement parlant) à proximité de Mars, dans le Taureau, le 11 février prochain, suivi trois jours plus tard, le soir de la Saint-Valentin, d’une visite à Aldébaran, l’œil rouge du bovidé. De beaux rendez-vous en perspective pour tous les amoureux des spectacles célestes.

Sources

Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.

Publicité