Neuf minutes seulement après le décollage et pendant plus d’une heure, personne ne savait ce qu’il était advenu du dernier lancement en date d’Arianespace. Le directeur de l’agence Stephane Israel s’excusait rapidement et promettait de découvrir précisément ce qui était arrivé à la fusée Ariane 5. Un silence radio qui aura donné bien des sueurs froides.

Le lanceur lourd de SpaceX, très en retard sur son calendrier (le premier vol était prévu en 2013), devrait décoller cette année. Il doit permettre à l’entreprise américaine de se porter candidate pour le lancement des satellites les plus lourds de l’U.S. Air Force et de concurrencer Arianespace sur le marché des gros satellites de télécommunications. Ce futur lanceur pourrait également révolutionner le marché s’il devient comme promis totalement réutilisable…