« La sonde OSIRIS-REx va pouvoir commencer son étude de l’astéroïde Bennu »

Partie de Terre en septembre 2016, la sonde Osiris-Rex a atteint son objectif, l’astéroïde Bennu, pour une mission ambitieuse. Cette sonde de la NASA a pour objectif de rapporter jusqu’à deux kilogrammes de matière de l’astéroïde afin de mieux le comprendre car son orbite coupe celle de la Terre.  Lire la suite

« En direct: rencontre entre la sonde Osiris-Rex et l’astéroïde Bennu »

Après la formidable réussite de l’atterrissage du robot InSight sur Mars en début de semaine, la NASA ne se repose pas sur ses lauriers et s’apprête à nous faire vivre un autre évènement majeur. Il s’agit de la rencontre de la sonde Osiris-Rex (Origins, Spectral Interpretation, Resource Identification, Security-Regolith Explorer) avec l’astéroïde Bennu 101955 qui aura lieu le 3 décembre à 18.00 (heure française). Lire la suite

« La sonde Osiris-Rex sera bientôt à proximité de l’astéroïde Bennu »

Une fois arrivé en orbite de Bennu, OSIRIS-REX passera une année à étudier l’astéroïde géocroiseur, en dressera une carte en 3-D et en rapportera des échantillons pour les analyser en laboratoire. Cet astéroïde découvert en 1999 a un diamètre d’environ 575 mètres et décrit une orbite de 1,2 an autour du Soleil. Sa trajectoire coupe celle de l’orbite de la Terre et selon les données disponibles, il pourrait bien percuter celle-ci en 2175.  Lire la suite

« Les 7 minutes de terreur qui attendent, Insight, le robot de la NASA »

Avant de se poser sur le sol martien, le 26 novembre 20 h 47 heure française, le lander InSight va devoir traverser l’atmosphère martienne. Ce sont sept minutes de terreur qui l’attendent. Explications avec Aymeric Spiga, chercheur au Laboratoire de météorologie dynamique et spécialiste de l’étude des atmosphères du Système solaire. Lire la suite

« La NASA va utiliser des robots pour créer du carburant, de l’eau et de l’oxygène sur Mars »

En 2038, un équipage d’explorateurs humains passera dix-huit mois pour une mission sur Mars avant de revenir sur Terre. À leur retour, le travail continuera, car des robots autonomes y exploiteront l’usine de produits chimiques et de synthèse chimique, initialement démarrée par des êtres humains. Celle-ci produira de l’eau, de l’oxygène et du carburant en utilisant les ressources locales. Lire la suite

« Fin du téléscope Kepler »

« Après neuf années dans l’espace profond à collecter des données qui nous ont indiqué que notre ciel était rempli de milliards de planètes cachées – plus encore de planètes que d’étoiles – Kepler, le télescope spatial de la NASA, est arrivé au bout de ses réserves de carburant nécessaires pour poursuivre ses opérations scientifiques. » C’est par cette déclaration que l’agence spatiale américaine a annoncé, le 30 octobre, la fin de la mission de son satellite. Lire la suite